GR 108 De Laruns à Gabas
>>
Accueil
>
Pédestre
>
GR 108 Voie d'Ossau
>
GR 108 De Laruns à Gabas
LARUNS

2. GR 108 De Laruns à Gabas

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Chemin d'Ossau de Laruns à Gabas
Laissant derrière elle la large vallée à fond plat, cette deuxième étape du Chemin d'Ossau relève le délicat défi de gravir une portion de paysage où la géomorphologie pyrénéenne n'a laissé que vallées encaissés et gorges profondes. Le cheminement se joue finalement des difficultés et, par des sentes discrètes sous couvert de buis, il retrouve un havre de vie au hameau de Gabas, célèbre pour ses saloirs à fromage.

Les 14 patrimoines à découvrir
Point de vue

Vierge du Houart

Notre Dame du Hourat (Nosta Dama deu Horat, en Béarnais), du haut de son 1,70 m, culmine à 640 m, au sommet du vallon du Hourat. C’est l'abbé Isidore Pouré, curé doyen de Laruns, qui avait payé 800 francs de l'époque pour la fabrication cette statue de fonte fondue à Toulouse et en avait fait don à la paroisse en 1881. Elle trône là-haut depuis cette date. Sur le côté de l’aire où est érigée la Vierge, deux petits bancs ont été installés pour le repos ou la prière des randonneurs. La vue plongeante sur le village de Laruns et sur la vallée y est magnifique ce qui montre bien que le site n'a pas été choisi par hasard. Des ex-voto entourent la statue. Le plus souvent de simples plaques d'ardoise, dont quelques mots accompagnés parfois d'un prénom témoignent de la reconnaissance à la Vierge.
lire la suite
Site culturel

Laruns

Laruns est la commune la plus vaste de Nouvelle Aquitaine et s'étend jusqu'à la frontière espagnole. La halle avec ses arcades, accueille le marché hebdomadaire le samedi matin et la foire au fromage le premier we d'octobre. La place centrale s'orne d'une belle fontaine en marbre blanc de Louvie-Soubiron. Au Jardin des Mémoires, un monument dédié à JB Guindey, enfant de Laruns, il tua en 1806 à Saafeld le prince Louis de Prusse. La rue du Port rappelle le temps où la forêt de Laruns était exploitée pour fournir des mâts à la Marine Royale Française. Un circuit patrimoine à découvrir!
lire la suite
Patrimoine bâti

Etablissement Thermal des Eaux-Chaudes

Cette station thermale du XIXème siècle a acquis une certaine notoriété grâce à ses eaux vertueuses soignant les rhumatismes et les maladies respiratoires. Son apogée est notamment dû à l’impératrice Eugénie qui y avait élu son lieu de villégiature, propageant ainsi la grande tendance bourgeoise d’aller « prendre les eaux » dans les stations thermales de montagne.
lire la suite
Patrimoine bâti

Vieilles Maisons des Eaux-Chaudes

Ces bâtiments sont les vestiges de l'âge d'or du thermalisme. En effet, au XIXe siècle, cette activité était alors en plein essor ! A cette période, se développe une nouvelle tendance bourgeoise, celle d’aller « prendre les eaux » dans les stations thermales de montagne qui entraine alors la construction de nombreux édifices permettant d’accueillir une clientèle fortunée.
lire la suite
Site naturel

le thermalisme aux Eaux-Chaudes

(Alt. 675 m) Station thermale connue dès le XVIe. Les traitements concernent l’ORL, les voies respiratoires, la rhumatologie et depuis peu, la fibromyalgie. Cures conventionnées (3 semaines) ou libres (1 semaine). Sept sources jaillissent aux abords de l’établissement thermal (sulfurées, sodiques, calciques et silicatées). Église Sainte Trinité : tableau de l’école flamande du XVIe (crucifixion). A proximité : le village de Goust. Randonnée d’1h30 (A/R) depuis les thermes en suivant les panneaux du Tour de la Vallée d’Ossau. Charmant hameau bâti sur un plateau à 850m d’altitude. Sur le chemin, cascade du Pont d’enfer. "
lire la suite
Patrimoine bâti

Thermes des Eaux-Chaudes

A la sortie des gorges du Hourat, Eaux-Chaudes fut au XVIIe siècle l'une des stations thermales les plus réputées des Pyrénées. Nombre de têtes couronnées et personnalités de la bourgeoisie de l'époque sont venues « prendre les eaux » dans ce bourg insoupçonné de la Haute Vallée d'Ossau. Les thermes sont toujours fréquentés pour leur vertu thérapeutique contre les rhumatismes, infections articulaires et respiratoires.
lire la suite
Patrimoine bâti

La Fontaine de Laruns

Sur la place, trône la fontaine de Laruns, une fontaine d'eau potable qui est en marbre blanc de Louvie-Soubiron. Elle fût offerte par M. Pierre Coudurat, un enfant du pays qui fit fortune dans le commerce à Saint-Pétersbourg. Elle a été inaugurée le 10 Août 1845. Ce marbre blanc est utilisé jusque dans les châteaux les plus célèbres de France.
lire la suite
Site naturel

Grotte des Eaux-Chaudes

Une cavité que les eaux millénaires ont creusée dans la roche, sur une profondeur de plus de 300m ! Fréquentée par l'impératrice Eugénie, cette cavité était très visitée par les curistes romantiques au XIXe siècle. Elle a été aménagée pour des visites touristiques dès 1854. Aujourd’hui, elle est l'une des plus visitées des Pyrénées par les spéléologues.
lire la suite
Site naturel

Le Lac d'Er

Le lac d’Er est souvent évoqué lorsque l’on parle des plus beaux lacs Pyrénéens. Caché tout en haut d’une montagne sauvage, il est une destination de choix pour tous ceux recherchant à la fois le challenge sportif et la quête d’une nature riche et préservée. Ce lac, comme tous les lacs d’altitude en général, est également le terrain de jeux privilégié des pêcheurs.
lire la suite
Site naturel

Les pierres gravées

A partir du XVIII siècle, les bergers vont utiliser la pierre (ardoises et marbre) comme support d’écriture. Ce sont souvent des pierres de taille importante, difficiles à déplacer. Les ardoises situées au bord des toits, à hauteur d’homme sont parfois gravées. L’outil utilisé est souvent le couteau. On les trouve aussi bien sur des replats que sur des crêtes, proche ou loin des cabanes. On y inscrivait son nom, des textes, des signes religieux… Ces pierres étaient des supports collectifs, on y trouvait inscrits plusieurs noms, les cuyalas étant tirées au sort. Aujourd’hui, on compte plus de 1000 inscriptions dans la vallée d’Ossau. Ces gravures étaient très soignées. La langue utilisée était le français preuve que les bergers avaient été à l’école. patronymes mais aussi des dates, sa profession, son âge, le nom de son village, le temps qu’il fait, le nombre de brebis, de fromages…
lire la suite
Site culturel

Chapelle de Gabas

Fondée en 1121 selon les vœux de Gaston IV le Croisé, vicomte de Béarn, la petite église de Gabas était un relais de l'hôpital Sainte-Christine du Somport visant à accueillir les pèlerins en marche vers Saint-Jacques de Compostelle. Elle fut donc une halte appréciée sur le Chemin d'Ossau, la veille du passage en Espagne par le col des Moines et le col du Somport.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le village de Gabas

Gabas, hameau dépendant de Laruns, est une ancienne commanderie et hôpital sur la route du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui empruntait la vallée d'Ossau (en lo parsan aperat Gabas in vale Ursaliensi, réformation de Béarn)
lire la suite
Point de vue

Le panorama sur la vallée d’Ossau avec le Pic du Midi d'Ossau

Charmant village de la vallée d'Ossau.
lire la suite
Patrimoine bâti

Usine hydroélectrique du Hourat

La centrale Hydro-électrique du Hourat s'inscrit au cœur d'un réseau de canaux qui alimente toute la vallée d'Ossau. L'eau qui arrive au Hourat a déjà accompli un long trajet puisqu'elle est tirée du lac de Fabrèges et filtrée à la centrale de Miégebat, un peu plus en amont. Une fois au Hourat, l’énergie de l'eau alimente les lignes électriques à haute-tension. La centrale gère également les vannes des barrages d'Artouste et de Fabrèges.
lire la suite

Description

  1. Depuis la place centrale de Laruns, au coin de la mairie et des halles, prendre la rue du Port (sens interdit). Au bout, passer le pont sur l'Arriussé et, à l'angle de la centrale du Hourat, emprunter la première route à droite. Elle grimpe au-delà des dernières maisons, se glisse entre deux falaises (stèle et oratoire), puis entre dans la haute vallée du gave d'Ossau (légère descente sur goudron). Sans emprunter le pont Crabé (1,8 km / 0h35), donnant sur la D934, s'engager à droite sur un sentier balisé. Il passe sous une ligne électrique et ondule sur ce versant boisé. Avancer sur l'unique trace, jusqu'à rencontrer une passerelle sur le gave d'Ossau. Traverser et monter sur l'autre rive pour rejoindre très vite la D934. Traverser la route (prudence, forte circulation) et poursuivre par le sentier en face. Après quatre lacets au-dessus la route, il traverse discrètement dans des pentes abruptes (passage étroit au pied d'une falaise, prudence par temps humide) et retrouve la route 800 m plus loin. Couper à nouveau la D934 (prudence, forte circulation) pour descendre maintenant sur un chemin herbeux. Un sentier prend le relais en frôlant le gave d'Ossau et débouche à l'ombre d'une dizaine de hêtres remarquables. Avancer sur une petite route vers la droite. A la station d'épuration, un nouveau sentier grimpe fort sur la gauche jusqu'à la route. Longer la D934 à droite (prudence, forte circulation) pour entrer dans les Eaux-Chaudes. 100 m avant l'église, choisir la rue à droite pour rallier l'esplanade des thermes des Eaux-Chaudes.

  2. Franchir le gave par la passerelle métallique et, sur l'autre rive, opter pour l'allée piétonne vers la gauche (séries de marches). Un sentier prend le relais ; passer une cascade et rejoindre ainsi la D934 à la sortie des Eaux-Chaudes. Laisser le pont d'Enfer à gauche et faire 50 m sur la route, jusqu'à trouver le départ, sur la droite, d'une voie partiellement goudronnée (fléchée « GRP Tour de la Vallée d'Ossau »). Rester sur cette ancienne route aujourd'hui interdite à la circulation ; elle monte en plusieurs lacets. Parvenir dans un virage de la route de Goust, sous une ligne à haute tension : ignorer le balisage jaune et rouge pour descendre sur la route à gauche sur plus d'un kilomètre. Dans un virage en épingle (parc à bétail), quitter le goudron pour le sentier à main droite. Il passe sous les buis et retrouve la D934 un peu plus loin. Longer celle-ci vers la droite un instant (prudence, forte circulation). Traverser la route vers une aire de pique-nique côté gauche de la D934 (8,1 km / 2h45). Emprunter la passerelle sur le gave d'Ossau.

  3. Sur l'autre rive, un sentier prend le relais vers la droite. En face de la centrale électrique de Miégebat, une passerelle en bois vous aide à enjamber les trois conduites d'eau ; le ruisseau qui suit se franchit à gué. La trace gagne ensuite de l'altitude en décrivant de courts lacets, puis elle entreprend une traversée forestière dans une végétation généreuse. Passé un point haut (800 m), le sentier redescend dans une buxeraie vers le torrent. Avancer en compagnie du gave, au milieu d'imposants et énigmatiques blocs rocheux couverts de mousses. L'itinéraire finit par s'éloigner de la rivière en prenant de la hauteur dans la forêt , bientôt sur un chemin rectiligne bordé de ronces. Aux deux granges du Hourc (830 m), poursuivre sur le chemin en face. Après une construction, emprunter le premier pont (torrent du Soussouéou).

  4. En bas, ignorer le pont sur le gave d'Ossau (11,7 km / 3h55) pour suivre vers la gauche une voie goudronnée (route du Piet). Au premier virage, prolonger en face sur le sentier pastoral. Dallé, il grimpe dans la forêt avec le gave à main droite, puis frôle un lacet de la route, sans l'emprunter. Juste avant d'atteindre le bitume pour la seconde fois (920 m), rester à droite sur le sentier qui gravit une croupe boisée dominant la route. A l'intersection de sentiers en T (940 m), bifurquer vers la droite. L'itinéraire décrit une traversée dans la hêtraie-sapinière, puis redescend vers le gave. De l'autre côté d'une passerelle, remonter l'unique chemin jusqu'à la route. Laisser en face le sentier du lac d'Er pour longer la D934 vers la gauche sur 200 m, pour trouver sur la droite le départ d'un chemin doté d'un parc à bétail. Traverser le parc en refermant les barrières et marcher droit devant. Conclure l'étape sur la route, à suivre en face, jusqu'à la Chapelle à l'entrée du hameau de Gabas.


Informations touristiques complémentaires :


https://resa.tourisme64.com/itineraire/LARUNS/ITIAQU064V509GL5-GR-108-De-Laruns-à-Gabas

Départ : Laruns
Arrivée : Gabas
Communes traversées : LARUNS

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

AaDT Béarn - Pays Basque (64)

Caserne de la Nive 4 allée des Platanes, BAYONNE 64100

http://www.tourisme64.com

infos@tourisme64.com

En savoir plus

En savoir plus