La "V 81" de Orthez à Pau
ORTHEZ

4. La "V 81" de Orthez à Pau

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La "V 81" de Orthez à Pau
Relier à vélo les deux capitales du Béarn, Orthez l'ancienne, à Pau la nouvelle, pourrait sembler audacieux au vu du kilométrage ; mais cette chevauchée se révèle être une belle balade dans la vallée du gave de Pau. La variété des paysages rencontrés et la bonne cyclabilité de l'itinéraire font que les villes et villages étapes s'égrainent un à un sans anicroches. On commence par visiter le Béarn champêtre jusqu'à Mourenx, des lacs des barthes de Biron à la paisible vallée du Geu, puis vient le temps de flâner sur les berges du gave de Pau. De Tarsacq à Laroin, une confortable voie verte permet de longer la rivière tout juste descendue des montagnes, laissant le loisir d'apprécier ses milieux spécifiques et son avifaune aquatique. On entre ainsi dans l'agglomération paloise sans presque jamais se confronter à la circulation.

Les 36 patrimoines à découvrir
Patrimoine bâti

Le Pont Vieux

Le Pont Vieux, avec sa tour et ses arches inégales est né aux XIIIe et XIVe siècles. Il est commencé par Gaston VII de Moncade au moment où celui-ci fait d’Orthez la capitale du Béarn et y transporte sa cour. Situé au carrefour de 2 grandes voies commerciales, Toulouse vers Bayonne et Bordeaux vers l'Espagne, c'était un lieu d’échanges. Ici transitaient toutes sortes de marchandises : la laine et les épices d’Espagne, les tissus d’Angleterre, le pastel du Languedoc et le sel de Salies. Il résiste aux assauts de l’histoire comme en 1814 lorsque le Duc de Wellington se lance derrière les troupes napoléoniennes en retraite. Contemporain du pont Valentré de Cahors, il constitue, avec sa tour-porte, l’un des plus beaux exemples d’architecture militaire défensive médiévale conservé de nos jours et demeure le monument emblématique de la ville.
lire la suite
Site naturel

Les barthes de Biron

Dominés par la silhouette du château de Brassalay, les plans d'eau des barthes de Biron, alimentés par la nappe phréatique, ont investit une ancienne gravière. Dans les vallées du gave de Pau ou de l'Adour, le terme de barthe désigne justement des zones inondables. Un aménagement léger de ces plans d'eau a permis l'ouverture au public, pour la balade ou pour la pêche (présence de gardons, carpeaux, black-bass, sandres, perches, brochets).
lire la suite
Point de vue

Le Belvédère

Sur les hauteurs de la ville, le Belvédère offre un panorama unique sur la ville de Mourenx, le bassin de Lacq et la nature environnante.
lire la suite
Patrimoine bâti

Mourenx

L'histoire de la ville de Mourenx est intimement liée au bassin industriel de Lacq dont l'aventure commença en 1957 et 1960 avec la mise en service de quatre unités de production de gaz. Pour la première fois en France une ville de 15000 personnes fut entièrement construite sur un territoire vierge et marécageux, à proximité du hameau de Mourenx aujourd'hui quartier du bourg.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Mi[X]

Le Mi[X] regroupe la médiathèque, la cyber-base, le Centre de Culture Scientifique Technique et Industriel des Pays de l’Adour, une galerie d’Art contemporain, le musée d’art modeste d’Hervé Di Rosa, la compagnie « Théâtre les pieds dans l’eau », le cinéma et le Bistrot M. Voilà qui incarne bien la diversité de l’offre culturelle et la mixité sociale et générationnelle de cette ville.
lire la suite
Site naturel

Belles allées roulantes

Ce site, situé en périphérie immédiate de Mourenx est un îlot forestier très calme et sans circulation qui convient aux sportifs mais aussi aux personnes ayant des difficultés à marcher sur terrain accidenté et aux personnes en fauteuil roulant.
lire la suite
Site naturel

aire de pique-nique dans les bois

Un bel équipement qui s'intègre parfaitement dans ce parcours nature.
lire la suite
Site naturel

Vignoble du Jurançon

Une des richesses premières à Monein c'est la culture de la vigne. Ce vin blanc de renommée internationale, qui est devenu l'emblème de la région et ce dès le 15è siècle. On raconte que c'est le roi Henri IV qui aurait rendu célèbre ce vin. La légende veut qu' Henri II d'Albret, après lui avoir frotté les lèvres d'une gousse d'ail, ait fait boire quelques gouttes de Jurançon lors de son baptème, au futur Henri IV. Le vignoble du Jurançon s'étend sur 1 200ha, à flanc de coteaux, face aux Pyrénées. Il produit des vins blancs secs et moelleux de caractère, fruit d'un mariage du climat océanique et montagnard. L'été indien béarnais et le vent du sud offrent des moelleux doux et ambrés d'exception, qui, en fonction du millésime, sont très aptes au vieillissement. Pas de grands châteaux mais des petits domaines et des rencontres privilégiés avec les vignerons !
lire la suite
Site culturel

Eglise Saint-Girons

Monein possède la plus belle et la plus grande église gothique du Béarn, l'église Saint-Girons. Elle abrite une oeuvre en France, mise en valeur par un spectacle son et lumière : une charpente aux dimensions impressionnantes (plus de 50 m de long) qui peut être visitée après la montée de 72 marches sous l'immense toiture d'ardoise. Sa structure surdimensionnée en coeur de chêne, est à double vaisseaux renversés. Elle est soutenue par une étonnante superposition de croix de Saint-André, alignées à la verticale les unes au-dessus des autres jusqu'au faîte de l'église.
lire la suite
Point de vue

Vue sur les Pyrénées et la plaine de l'Ayguelongue

Patrimoine bâti

Porte d'entrée

La porte : Ce bâtiment érigé sous la gouvernance de Gaston Fébus date du XIIIe siècle. C’est le vestige de l’entrée de l’ancienne bastide qu’était notre village. Elle est surmontée d’une tour qui abritait la salle de gardes.
lire la suite
Site naturel

Lacs de Laroin

Les lacs de Laroin, autrefois appelés les lacs Daniel, car ils ont étés aménagés suite au dragage du gave de Pau par les Etablissements Daniel figurent parmi les lieux incontournables de promenade dans l'agglomération paloise. Ils abritent également le centre de pêche Iktus, reconnu pour la pêche aux carnassiers (carpes notamment), ainsi qu'un parc de chalets d'hébergement.
lire la suite
Patrimoine bâti

La passerelle

La passerelle de Laroin est une passerelle avec travée unique longue de près de 110 mètres accessible uniquement aux piétons et aux vélos. Son pont haubané en éventail et pont mixte en acier-béton a été achevé en 2002. Elle permet d'enjamber le fameux gave de Pau, qui traverse Pau et son agglomération, et d'accéder aux lacs de Laroin, lieu de promenade incontournable des habitants.
lire la suite
Site naturel

Lac de Laroin

Ne manquez pas de vous y promener ou de profiter du restaurant pour y faire une pause gourmande.
lire la suite
Petit patrimoine

Cheminée de l’ancienne savonnerie Roussille

Savonnerie fondée par Édouard et Émile Roussille, en 1831. Du temps où la savonnerie était encore en fonctionnement, l'expression « ça sent Roussille ! » était utilisée quand les effluves de la savonnerie remontaient jusqu’au boulevard des Pyrénées.
lire la suite
Petit patrimoine

Ancien lavoir

C'est un peu le symbole de la coupure géographique et sociale de la ville. D'un côté, la cité de villégiature qui accueillait les riches familles étrangères ; de l'autre, celle des pauvres et des « vilaines gens », repoussés sur la rive gauche et vivant de l'entretien des premiers.
lire la suite
Site culturel

Vue sur le château de Pau

Sur la commune de Jurançon, depuis un ancien lavoir situé sur les berges du gave de Pau, on peut profiter d'une très belle vue sur le château de Pau. Cet édifice composite est né de plusieurs campagnes de constructions, dès le XIe siècle, jusqu'à être profondément restauré après la Révolution, soit sept siècles d'architecture et de décoration. Citadelle imprenable de Gaston Fébus au XIVe siècle, le château est surtout connu comme étant le lieu de naissance, en 1553, du futur Henri IV. Une grande partie des collections du musée national qu'il abrite aujourd'hui est d'ailleurs dédiée au roi de France et de Navarre.
lire la suite
Patrimoine bâti

Stade d'Eaux Vives

Inauguré le 26 juin 2009 à l'occasion de la Coupe du monde Slalom canoë-kayak et sous l'impulsion du champion palois Tony Estanguet. Le circuit est accessible en kayak, rafting ou bien hydro-speed
lire la suite
Site culturel

Le Tour des Géants

En contrebas du boulevard des Pyrénées, à proximité de ce qui fut jadis l'ancien vélodrome de Pau, se dressent 104 totems de bronze qui racontent l'histoire du Tour de France. Unique en France, ce musée à ciel ouvert présente l'épopée de chaque vainqueur à travers des anecdotes, des textes et photos d'archives. Il marque ainsi l'attachement de la ville de Pau à ce grand événement sportif qu'elle a accueilli pour la 67ème fois en 2015. Chaque année, un nouveau totem de couleur jaune célébrera le vainqueur du Tour.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Square Georges V

Bordant le boulevard des Pyrénées, le square George V et le boulevard d'Aragon sont une création majeure des années 1920-1930, reliant l'emblématique promenade au nouveau cœur de la ville qu'est la place Clemenceau. Sur la droite, le palais d'Aragon. Sur la gauche, le palace d'Ossau avec son style paquebot confèrent au square George V une ambiance singulière. Un peu plus loin, l'immeuble du n°14 bénéficie d'une implantation bien en vue sur le boulevard. Appelé par les Palois « Maison blanche » ou « Immeuble aux colonnes », il est imaginé par Henry Challe dans les années 1930 : il affiche une grande modernité non dénuée de classicisme, qui caractérise l'Art-déco à Pau, et un fronton sculpté par Vérez représentant un couple encadrant une fontaine de jouvence.
lire la suite
Patrimoine bâti

La place Clemenceau

C'est au XVIIIème siècle qu'est aménagée ici la première place appelée alors Castellane, après la destruction de l'église Notre-Dame-des-morts. Au XIXème siècle, elle accueillera la Nouvelle Halle, offrant un espace plus vaste que la petite place Reine Marguerite. C'est seulement dans les années 1930 qu'elle s’impose comme un véritable centre de la vie urbaine avec la création du Palais des Pyrénées qui la borde au sud et propose depuis une perspective unique sur le pic du Gabizos et les montagnes.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le funiculaire

Construite sur un éperon rocheux, la ville de Pau domine la plaine du Gave. En 1863, la gare, située en contrebas de la place Royale, accueille son premier train. Le chemin de fer achemine dès lors de nombreux voyageurs venus du monde entier. Encore fallait-il pouvoir rejoindre la Haute ville où se trouvaient les hôtels de luxe qui logeaient les hivernants... D'autant que la construction du boulevard des Pyrénées et l'inauguration du Palais d'hiver (actuel Palais Beaumont) en 1900 rendent indispensable une liaison plus directe entre la gare et ce nouveau cœur de la vie mondaine. Le 15 février 1908, l'appel de la corne de brume du pilote sonne le départ du premier voyage du funiculaire, permettant aux voyageurs descendus du train de relier la ville basse à la place Royale. La petite gare abrite alors le guichet où sont vendus les tickets à 10 centimes qui permettent de gravir sans effort.
lire la suite
Patrimoine bâti

La Place Royale

La place Royale s'impose comme le cœur de la vie urbaine dès sa construction au XVIIIe siècle, à l'heure où Pau devient une station de villégiature prisée, elle s'anime de spectacles dans le kiosque, par les terrasses des brasseries et des grands hôtels qui l'entourent, ou encore par les aller-venues des spectateurs se rendant au théâtre Saint-Louis, abrité dans l'hôtel de ville.
lire la suite
Point de vue

Horizons palois

Promenade panoramique face à la chaîne des Pyrénées sur près de 2 kilomètres reliant les grilles du Château au Parc Beaumont et son Centre de Congrès. A partir des années 1820, Pau se découvre une vocation touristique de ville climatique en accueillant une clientèle de riches hivernants étrangers. L'arrivée du train en 1863 va la propulser au rang de destination de villégiature privilégiée pour la société mondaine venue de toute l'Europe. En 1872, le boulevard du Midi reliant le château à la place royale est achevé. En 1891, l'ingénieur Jean Charles Alphand crée une longue promenade. Sa caractéristique principale est que la plate-forme du boulevard repose pour une moitié sur le rebord du plateau de la falaise qui domine le Gave, et pour l'autre sur un viaduc porté par 49 piles. En 1900, la jonction des deux sections au sud de la place Royale achève l'ensemble.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Pavillon des Arts

Visible depuis la rotonde du funiculaire. Ce bâtiment cultive le paradoxe d'être aussi monumental vu d'en bas, que discret vu d'en haut. « Maison des Bains » en 1831, l’établissement est racheté par la municipalité qui le transforme en casino, alors dénommé Pavillon du Midi jusqu’en 1899. C'est au début du XXème siècle que l'architecte Léopold Carlier imagine une enveloppe de béton armé qui cache la façade initiale et réussit une parfaite intégration au boulevard des Pyrénées.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Square et l'église Saint-Martin

L'église paroissiale Saint-Martin est consacrée en 1871 et ses décors intérieurs flamboyants en font un monument à visiter absolument ! Le square qui l'entoure accompagne gracieusement l'architecture néo- gothique caractéristique de la période et invite le promeneur à marquer une pause. Ses essences exotiques illustrent l'influence britannique qui a contribuée à doter Pau d'un patrimoine arboré remarquable.
lire la suite
Patrimoine bâti

La rue Joffre

De son ancien nom Grande Rue, la rue du Maréchal-Joffre partant du château et reliant la place Clemenceau, est entièrement piétonne. C'est l'axe majeur du développement de la ville depuis l'origine. Elle est bordée de nombreux hôtels particuliers qui abritaient à l'époque moderne les résidences des no tables, caractérisées par leurs belles portes cochères et heurtoirs. Depuis le XVIème siècle, elle a une vocation marchande avec la création de la Vieille Halle, à l'emplacement actuel de la place Reine-Marguerite dont les arcades sont l’héritage du vieux marché.
lire la suite
Patrimoine bâti

Conseil Général

Vous pourrez observer le reflets des vieux immeubles du Boulevard et du château sur les vitres de ce bâtiment tout en verre. Joli contraste entre architecture contemporaine et moyenâgeuse.
lire la suite
Patrimoine bâti

L'ancien Hôtel Gassion

En remontant la promenade du boulevard, plusieurs anciens hôtels offrent leurs larges ouvertures face au panorama des Pyrénées. Le plus exceptionnel est sans doute l'ancien hôtel Gassion, aujourd'hui transformé en appartements. Il affiche dès sa façade le luxe qu'il offrait aux hivernants. Construit en 1870, il est inauguré opportunément en 1872 lors de la création du boulevard du Midi, première promenade paloise reliant initialement le Château à la place Royale. Il est alors réputé pour être l'hôtel le plus moderne d'Europe !
lire la suite
Site culturel

Le Parlement de Navarre

Le Parlement de Navarre « séant à Pau » est érigé en 1620. Face aux Pyrénées, il incarne la dimension de Pau capitale politique et son installation dans la cité d'Henri IV, décidée par Louis XIII , résonne comme l'hommage d'un fils à son père... L'édifice primitif est détruit dans la nuit du 22 au 23 janvier 1716 par un incendie avant d'être reconstruit. Restauré entre 2012 et 2013, il n'a perdu aucune de ses fonctions puisqu'il accueille aujourd'hui encore les assemblées du Conseil Départemental qui a pris place dans les locaux du nouvel Hôtel du département en contrebas. La « Tour du Parlement » qui se dresse est le souvenir de la première église Saint-Martin : c'est en réalité son clocher qui a été conservé lors de sa destruction en 1884.
lire la suite
Site naturel

Domaine National du Château de Pau

Véritable poumon vert de la cité paloise et vestige de l'immense domaine des Rois de Navarre, le Domaine national du château de Pau s'étend sur près de 22 hectares, entourant le célèbre Château de Pau. Les jardins royaux font la fierté de la cour de Navarre: potagers et vergers de la Basse Plante, petit jardin avec tonnelles, pépinières. Il présente aux promeneurs de multiples occasions de découvertes dans ce qui demeure un véritable jardin historique.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Musée national et domaine du Château de Pau

Lieu de Naissance d'Henri IV, roi de France et de Navarre, le château est un des éléments fondateurs de Pau, site originel du développement urbain de la ville: il est l'expression de la rencontre du monument et de l'histoire, là où le mythe du "Bon roi Henri" s'incarne. Aujourd'hui musée et domaine national, le Château et son parc témoignent de 9 siècles d'une histoire riche et mouvementée.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Quartier historique du Château

Face à l'entrée du château, l'hôtel particulier de Peyré est aussi appelé « Hôtel Sully ». Il est un parfait exemple d'architecture citadine d' aristocr a tes du XVIIème siècle : son ostentatoire façade sur rue n'a d'égale que l'intimité du c ôté intérieur sur cour pavée en calade. La légende veut qu'un simple effleurement de la main du heurtoir en forme de basset guérit du mal d'amour... Le quartier au pied du Château et ses petites rues sinueuses dégagent une atmosphère pittoresque.
lire la suite
Patrimoine bâti

La rue des Cordeliers et la place de la Libération

La rue des Cordeliers enjambe et surplombe le quartier du Hédas, ancien bas-fonds de la ville. C'est seulement au XVIIème siècle que la ville put s'étendre vers le Nord grâce à la construction du pont des Cordeliers franchissant le Hédas. Elle mène à la place de la Libération. Elle est composée d'un petit square, bordé de l'église Saint-Jacques, du Palais de Justice et de la plus ancienne imprimerie et maison d'édition de laville, Marrimpouey (1779). Son caractère solennel est renforcé par la présence
lire la suite
Site culturel

Le musée Bernadotte

L'actuel musée Bernadotte investit la maison natale de ce soldat devenu roi de Suède. Sa façade en galets, briques et pierres de taille, avec ses galeries de bois donnant sur cour est caractéristique d'une maison modeste paloise du XVIIIème siècle. Elle est d'ailleurs classée Monument Historique. En entrant dans la maison natale de Bernadotte, vous retrouverez dans un cadre intimiste, les objets (documents, gravures originales, toiles) retraçant la vie de cet illustre enfant de Pau, maréchal d’Empire fondateur de la dynastie de Suède. Fermeture temporaire pour inventaire.
lire la suite
Dégustation

Les Halles de Pau

Le Marché de Pau : étonnant dans la diversité de ses "cultures"! Ici les gastronomes se retrouvent, profitent de produits d'exception à consommer surplace... ou à emporter! Écoutez les accents béarnais, regardez les bérets, sentez les odeurs... Une institution au quotidien (sauf le lundi) à ne pas manquer ! Actuellement, les Halles font l'objet d'importants travaux de rénovation: découvrez le nouvel espace des étaliers et très prochainement le nouveau carreau des producteurs!
lire la suite

Description

  1. A l'angle de la place d'Armes, prendre à gauche la rue des Jacobins en passant devant l'Office du Tourisme (rue en sens interdit, rester sur le trottoir) sur 100 m, puis tourner à gauche rue du Bourg Vieux (maison Jeanne d'Albret). Traverser prudemment la D 817 puis prolonger en face dans la rue qui descend vers le gave, bientôt en bordure de voie ferrée. Tourner à gauche dès que possible pour traverser le gave de Pau sur le remarquable Pont Vieux d'Orthez. Sur la rive opposée, au sommet de la ruelle pavée, on retrouve l'itinéraire de la V81 rue Gaston Planté (0,65 km). Suivre un instant à gauche la rue Gaston Planté puis, à 50 m, emprunter la ruelle sous le parking de la plaçotte de Départ (sens interdit). 100 m après, passer à gauche sous un porche en pierre pour entrer dans le parc municipal Gascoin ; prendre ici le tunnel sous le pont routier puis passer derrière les arènes. Traverser ensuite une route pour suivre vers la gauche une portion de voie verte. Elle remonte en bordure d'une école puis rejoint un lotissement ; emprunter la rue principale vers la gauche. Au rond-point (2,15 km), garder en face la piste cyclable qui utilise le trottoir de droite. Au second rond-point, la piste passe côté gauche de la chaussée (prudence) direction « Biron », puis entre dans la base de loisirs du lac d'Orthez. Passer à droite du restaurant « Le Grill » et prolonger en face sur le chemin en bordure du lac d'Orthez. Après une passerelle en bois, à l'intersection (4,3 km), quitter l'allée de ceinture du lac pour suivre un chemin goudronné à droite (bassins) qui longe ensuite l'A64. Parvenus sur une petite route, la longer vers la droite pour passer au-dessus de la voie rapide. Au bas d'une descente (5,6 km), choisir la deuxième rue à gauche (dite chemin de la Saligue) puis, au Y de la cigogne, prendre la rue de droite. Au centre du village de Biron (5,8 km), traverser la rue principale (bar-tabac) pour prendre en face la rue dite chemin Hia de Péré (direction « Pétanque »). 350 m plus loin, au mini rond-point, filer à gauche par la route dite chemin las barthes. Au parking d'entrée des barthes de Biron (6,8 km), emprunter en face le chemin empierré entre les étangs, puis choisir l'allée de gauche à la première intersection. Longer ainsi de nouveaux plans d'eau (tables de pique-nique). A la sortie du site des barthes (7,5 km), continuer à gauche sur une voie goudronnée. Entre les deux maisons de Monjau, tourner à droite à l'intersection. Au carrefour entre les champs (8,35 km), virer à gauche puis aussitôt à droite sur la petite route dite chemin de Haurie. Aux maisons de Palé, renouveler le crochet gauche/droite et rouler chemin de Cassian. Au carrefour en croix de Haget, poursuivre à droite sur la petite route dite camin de Beret. Avancer entre les champs en visant le clocher de l'église de Maslacq.

  2. Au carrefour proche de l'église de Maslacq (11 km), emprunter une route départementale vers la droite (route de Loubieng), sur 1,5 km au milieu des villas. Au pied de la côte de Massou, à l'intersection en Y (12,5 km), opter bien à gauche pour la route secondaire de la vallée du Geu. Rouler toujours droit dans cette vallée agricole, presque à l'horizontale, en laissant toutes les voies annexes de part et d'autre. Au carrefour en T de la Coume (16,35 km), prendre la route à gauche sur 200 m et à l'intersection suivante (eucalyptus), prolonger à droite route des Sondes (petite côte initiale). La route ondule entre les prés, dépasse une casse auto et parvient à une intersection (îlot central en triangle, avec chênes) : choisir la route à droite. Elle découvre bientôt l'agréable aire de pique-nique de Barrot (19,1 km), sur votre gauche au pied du village de Lagor (point d'eau). Après la pause éventuelle, poursuivre tout droit sur la petite route boisée. Aux maisons de la Gardette, quartier Benzy (20 km), tourner deux fois de suite à gauche pour débuter une rude ascension sur route. 300 m plus loin, prolonger l'effort (plus raisonnable) à gauche, sur la D 111. Au sommet de la colline (20,9 km), au carrefour de Lagor (cœur de village et commerces à gauche), suivre désormais à droite la D 9 en direction de Mourenx. Elle franchit quelques bosses puis la descente est rapide vers le centre-ville de Mourenx.

  3. Juste avant la mairie de Mourenx (23,5 km – bâtiment à enveloppe de verre), suivre à gauche un passage pour piétons qui longe l'édifice et rejoint l'esplanade Pierre et Marie Curie (commerces). Au-delà, descendre tout droit vers un carrefour avec palmiers, où l'on suit une voie cyclable côté droit de la chaussée, évitant plusieurs rond-points (garder la direction de « Lacq, Artix et Pau »). Au croisement de la rue Sicabaig (25 km), peu avant le magasin Lidl, quitter le boulevard (à traverser prudemment) pour suivre à gauche la rue de Lannes. Après les maisons, la route fait une incursion boisée et parvient sur la commune d'Os-Marsillon. Au Baniou, tourner à droite pour passer un pont sur la Baÿse. Au carrefour de l'école (26,25 km), choisir (presque) en face la rue de la Cournère. Après un « S », prendre à droite la rue du Pigeonnier, puis à gauche une nouvelle voie goudronnée. Traverser prudemment la D 33 (26,85 km – caserne pompiers) pour continuer en face vers la « zone de la Plaine » (panneau). La route traverse le quartier Marsillon et passe sous les nœuds de lignes électriques. Carrefour en T avec la D 281 (28,65 km) : traverser avec prudence pour suivre la route à gauche sur 350 m (bande cyclable). Juste avant le pont sur le gave de Pau (aire de pique-nique), emprunter à droite la route C 7 vers Besingrand. Au rond-point de l'église de Besingrand (31,1 km), continuer tout droit (au-dessus des terrains de sport). Sortir ainsi du village, toujours tout droit, par la rue du Moulin. Au carrefour en croix (32,5 km), rouler en face sur une voie goudronnée secondaire. 700 m plus loin ,après une sablière, laisser la zone industrielle à droite et prolonger en face. Aux premières maisons de Tarsacq – quartier Bartot (33,9 km), longer la rue à gauche pour rejoindre le centre du village.

  4. A hauteur de la mairie de Tarsacq (34,2 km), sortir du village par la rue principale. 1 km plus loin, bifurquer à gauche et filer rue du Seuil. Cette voie tranquille vous rapproche progressivement des berges du gave de Pau. Devant vous apparaît bientôt le début d'une voie verte (36,2 km), toute dédiée à la balade en bord de rivière sur 13 km. Au bout d'un bon kilomètre, laisser en face la direction d'Arbus (37,4 km) et continuer à pédaler sur la voie verte à gauche. La piste cyclable frôle ensuite une courbe du gave de Pau, puis atteint un carrefour (pylône HT) à hauteur d'Arbus (38,9 km): continuer tout droit (passerelle de la Juscle) pour trouver le prolongement de la voie verte en forêt. A la sortie du bois (39,5 km), une crue récente ayant emporté la piste, l'itinéraire se prolonge provisoirement en face sur un sentier entre berges et champs. On retrouve l'axe pour vélos un peu plus loin, à suivre à droite au premier carrefour en T. Couper ensuite prudemment un accès camions en bordure de D2 (40,7 km) et prolonger la balade en face. Ignorer plus tard le fléchage d'accès à Artiguelouve pour rester sur la voie verte, en passant le long d'une scierie. La piste se glisse sous un premier pont routier (42,3 km) : continuer tout droit. Faire de même sous un second pont (44 km) et rouler près du gave. Après un centre équestre, parvenir ainsi à hauteur du parking de Laroin.

  5. Du parking de Laroin (46,25 km), ignorer la passerelle sur le gave de Pau et prendre en face la continuité de la piste cyclable (au fond du parking), toujours à proximité du gave. 2 km plus loin, choisir la voie cyclable de gauche pour passer sous un pont routier puis, par une courbe, remonter en bord de route. Rouler alors prudemment sur le pont de la D 834 à droite pour traverser le gave. Sur l'autre rive, dès la sortie du pont, emprunter une allée gravillonnée à droite. Au passage sous la ligne HT, à l'intersection en Y (48,65 km), opter pour le chemin en descente à droite. Il parcourt la saligue de Billère et parvient au site des berges du gave de Billère (aire de jeux pour enfants). Au niveau du restaurant « La Guinguette » (49,7 km), l'itinéraire principal emprunte une passerelle piétonne et vélos à droite, pour changer de rive (voir la variante pour un accès direct à Pau par le parc du château). De l'autre côté, suivre aussitôt à gauche une allée empierrée en bord de rivière. 1 km plus loin, longer momentanément une avenue vers la gauche (sur 100 m), puis entrer à gauche sur le parking de la base d'eaux vives du Pont d'Espagne. Emprunter le tunnel sous ce pont routier pour trouver, de l'autre côté, une nouvelle allée cyclable. Après le restaurant « A la maison », l'allée longe un canal. Dans la continuité, remonter une rue en sens unique par une bande cyclable (lavoir - vue sur le château de Pau), jusqu'à un pont. Au carrefour (51,9 km), laisser le pont à gauche et longer sur 50 m l'avenue du 14 juillet vers la droite, puis bifurquer à gauche rue du Soust (sens interdit sauf vélos). A la prochaine intersection, passer sur le pont à gauche pour entrer dans Gelos et, aussitôt après la voie ferrée, tourner à gauche dans l'impasse Henri IV. Après les anciennes tanneries, trouver sur la droite le départ d'une nouvelle piste cyclable sur allée empierrée (52,6 km). Après les serres, au carrefour, suivre en face l'allée de platanes de l'aire de sports du Prado. Parvenir ainsi à une passerelle sur le gave de Pau (53,6 km). Pour clôturer l'étape au centre-ville de Pau, quitter ici l'itinéraire principal pour passer à gauche sur la grande passerelle. Sur l'autre rive, un bon chemin vous conduit au stade d'eaux vives Pau-Pyrénées (54,2 km). Au pied du restaurant, prendre la route d'accès en face, puis une allée piétonne et vélos sur la gauche (juste avant un petit pont). Au bout, longer le large boulevard vers la gauche (55,1 km), jusqu'au rond-point de la gare de Pau (55,6 km). Sur votre droite, pour rejoindre la ville haute, vous avez le choix entre le funiculaire ou remonter une allée qui, en un grand lacet, grimpe sous les palmiers jusqu'à la place Royale (vue sur les Pyrénées). Longer la place Royale pour trouver, côté opposé, la mairie et l'Office du Tourisme de Pau (56,15 km).


Informations touristiques complémentaires :


https://resa.tourisme64.com/itineraire/ORTHEZ/ITIAQU064V599FC5-La-"V-81"-de-Orthez-à-Pau

Départ : Orthez
Arrivée : Pau
Communes traversées : ORTHEZ, BIRON, SARPOURENX, MASLACQ, LAGOR, ABIDOS, OS-MARSILLON, MOURENX, PARDIES, BESINGRAND, ABOS, TARSACQ, ARBUS, ARTIGUELOUVE, LESCAR, LAROIN, LONS, BILLERE, JURANCON, PAU, GELOS, MAZERES-LEZONS, BIZANOS

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

AaDT Béarn - Pays Basque (64)

Caserne de la Nive 4 allée des Platanes, BAYONNE 64100

http://www.tourisme64.com

infos@tourisme64.com

En savoir plus

En savoir plus