La Scandibérique de St Jean Pied de Port à Roncevaux étape n°3
>>
Accueil
>
Vélo
>
La Scandibérique au Pays basque
>
La Scandibérique de St Jean Pied de Port à Roncevaux étape n°3
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT

3. La Scandibérique de St Jean Pied de Port à Roncevaux étape n°3

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La Scandibérique de St Jean Pied de Port à Roncevaux
Au passage des portes fortifiées méridionales de Saint-Jean-Pied-de-Port, pour beaucoup c'est le grand jour, entre crainte et hâte, le jour où l'on franchit les Pyrénées pour basculer en Espagne. En version cycliste, il s'agit aujourd'hui d'aborder un véritable col de montagne puisque, depuis le village d'Arnéguy où l'on quitte le territoire français, ce sont près de 18 km d'ascension qui vous séparent du point de franchissement des Pyrénées. Cela étant, les pourcentages restent raisonnables (entre 4,5 et 7% de moyenne), il faudra juste faire preuve de patience dans la hêtraie de la vallée de Valcarlos et utiliser les braquets les plus souples de sa machine. Au bout de l'effort, entre puerto de Ibañeta et collégiale de Roncevaux, vous aurez tout le temps de vous ressourcer sur des lieux chargés d'histoire et entièrement dédiés à l'accueil des voyageurs depuis des siècles.

Les 2 patrimoines à découvrir
Point de vue

Port d'Inaneta

Le Puerto de Ibañeta, ou col de Roncevaux en français, est une zone de passage déjà usitée depuis l'Antiquité par une voie romaine, sur la route entre Burdigala (Bordeaux) et Aztorga. Ce col est voisin des lieux restés incertains où se serait déroulée la célèbre bataille de Roncevaux. En 778, elle opposa les Vascons à l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne, commandée par le non-moins célèbre Roland. Un monolithe est dédié à cet illustre chevalier, et l'on peut aussi découvrir les ruines du tout premier ermitage-hospice dédié à l'accueil des voyageurs.
lire la suite
Patrimoine bâti

Roncevaux

Depuis le XIIe siècle, la collégiale royale de Roncevaux constitue une étape essentielle lors du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. La construction de cette institution hospitalière fut ordonnée par Alphonse Ier d'Aragon, roi d'Aragon et de Navarre. Un lieu de repos toujours apprécié par les voyageurs après le passage des cols d'altitude. Parmi les édifices à visiter, la chapelle Sancti Spiritus, de plan carré et voûtée sur croisée d'ogives, est le plus ancien bâtiment de Roncevaux, bâtie selon la légende sur la roche où Roland aurait brisé son épée Durandal après la défaite.
lire la suite

Description

  1. Au bas de la placette de l'Office de Tourisme de Saint-Jean-Pied-de-Port, entrer à gauche dans l'enceinte fortifiée de la vieille ville par une porte en pierre (rue de l'Église). Face à l'édifice, emprunter à droite la Porte Notre-Dame et, sans emprunter le pont qui suit, suivre aussitôt à gauche l'allée d'Eyheraberry en bordure de la Nive de Béhérobie. Au bout de 500 m, passer à droite sur un vieux pont en pierre, puis remonter encore à droite une rue en sens interdit, rive gauche de la rivière. Revenir ainsi vers la ville et longer des remparts par la gauche (allées Lucia). Laisser à droite la porte d'Espagne (0,85 km), ainsi que les itinéraires pédestres à gauche pour continuer tout droit (D 301). 100 m plus loin, aller à gauche entre une halle et le rempart, direction Bayonne. Au carrefour avec la D 918 (1,2 km - stop), prendre l'avenue sur 20 m à gauche puis tourner de nouveau à gauche en direction de Pampelune – Arnéguy – Roncevaux (D 933). La route sort de l'agglomération et remonte la vallée de la Nive d'Arnéguy. A la sortie d'Uhart-Cize (2,7 km), laisser à droite le balisage pédestre de Saint-Jacques et continuer tout droit sur la route principale en fond de vallée. 5 km plus loin, passer près de ventas espagnoles (commerces) et prolonger sur la D 933. Au rond-point à l'entrée d'Arnéguy (8,9 km), on peut s'accorder une visite du dernier village français (en face) ou entrer en Espagne par le pont à droite.

  2. Le pont d'Arnéguy (8,9 km) vous fait entrer sur le territoire espagnol (rive gauche de la Nive d'Arnéguy) ; l'ascension du port d'Ibañeta débute réellement ici (direction Pamplona par N-135). 1 km plus loin, la route décrit trois lacets raides et entre progressivement dans le village-rue de Valcarlos.

  3. A hauteur de l'église de Valcarlos (12,05 km), continuer tout droit sur la route principale. Elle s'enfonce tranquillement dans la vallée boisée pendant 4 km, puis les pentes commencent à présenter des pourcentages plus soutenus (moyennes de 5 à 7%). Au km 20,7, après deux grands lacets au-dessus d'un hangar, on peut voir à gauche le port d'Ibañeta qui domine la forêt de hêtres. Par une très belle traversée de la hêtraie, sans à-coups, la route vous guide sous ombrage jusqu'au col.

  4. Le port d'Ibañeta (26,2 km) est marqué par la présence d'une chapelle, des ruines d'un ancien hospice et d'une pierre dressée en hommage à Roland. Après une pause, descendre tranquillement sur le versant opposé par une belle route en forêt. On atteint très vite le site de l'abbaye de Roncevaux – Orreaga (28 km), ses chapelles et son auberge pour voyageurs (la Posada).


Informations touristiques complémentaires :


https://resa.tourisme64.com/itineraire/SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT/ITIAQU064V5A833Q-La-Scandibérique-de-St-Jean-Pied-de-Port-à-Roncevaux

Départ : Saint-jean-pied-de-port
Arrivée : Roncevaux
Communes traversées : SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT, UHART-CIZE, LASSE, ARNEGUY

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

AaDT Béarn - Pays Basque (64)

Caserne de la Nive 4 allée des Platanes, BAYONNE 64100

http://www.tourisme64.com

infos@tourisme64.com

En savoir plus

En savoir plus