La Madeleine / Maidalena
>>
Accueil
>
Pédestre
>
La Madeleine / Maidalena
TARDETS-SORHOLUS

La Madeleine / Maidalena

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La Madeleine / Maidalena
Randonnée exigeante mais l’immense panorama à 360° qu’on découvre au sommet fera oublier les presque 1 000 m de dénivelé. On a une vue imprenable sur la vallée du Saison et sur les Pyrénées, de l’Océan jusqu’au Pic du Midi de Bigorre. L’itinéraire dans son ensemble offre une succession de superbes paysages. Après la traversée de vastes fougeraies, on fait l’ascension d’un premier sommet, Erretzü avec sa longue crête, avant de redescendre au col de Sustary, situé entre Tardets et Barcus. Les nombreux postes de tir au vol sont occupés en octobre pour la chasse à la palombe. En remontant vers la Madeleine on passe sur un plateau au milieu des troupeaux. Au sommet, ne pas manquer de visiter la chapelle avec son autel votif et ses galeries typiques des églises souletines. La table d’orientation permet de repérer tous les sommets importants des Pyrénées : Orhy, Anie, pic du Midi d’Ossau...

Les 3 patrimoines à découvrir

  • Site naturel

    Un mode de vie pastoral

    Le sommet d'Erretzü est entouré de landes couvertes de fougères et parsemées de chênes têtards. Ces paysages sont les témoins des antiques pratiques de libre jouissance et de libre parcours encore vivaces en Soule, ceci afin de procurer au bétail nourriture et litière. Les chênes pédonculés que l'on conserve en formation espacée, sont coupés à 2 ou 3 m pour produire du bois de chauffage. Les glands servent à l'alimentation des porcs. Le paysan exploite également les communaux en vue du ""soutrage"". Il s'agit de couper tout ce qui peut servir à la confection de la litière du bétail : ajonc et surtout fougère. Chaque année, à la sortie de l'hiver, les landes sont entretenues au moyen de feux pastoraux (écobuage) qui éliminent les plantes indésirables, comme les ronces, et favorisent la repousse de l'herbe et de la fougère.
  • Petit patrimoine

    Autel votif

    A l’intérieur de la chapelle se trouve la copie d’une pierre datée de l’époque romaine, au IIIème siècle, adressée à un dieu inconnu. L’original se trouve au centre d’interprétation de la mythologie basque « Herauskorritxe » près de la place de Tardets. Le nom de ce dieu mystérieux provient du basque. On peut le traduire par «dieu de la poussière rouge» ou «le dieu de la foudre rouge». Il semblerait donc qu’Herrautscorritse était une ancienne divinité de la foudre, équivalent de Jupiter.
  • Site culturel

    Centre d’interprétation de la mythologie basque

    Situé à l'Office de Tourisme de Tardets. L’agencement de l’espace et le scénario prévoient une déambulation qui dure approximativement 45 mn et qui est composée de 5 modules thématiques déclinant plusieurs aspects de la mythologie basque. Des vidéos, des choses à voir et à écouter, des dessins sont autant de supports qui sont mis au service des émotions du visiteur.

Description

  1. Suivre cette petite route très agréable, en partie ombragée, qui longe le ruisseau Etxeberri. Après un petit pont, on arrive à un croisement. Laisser à gauche l’itinéraire retour d’Erretzü et avancer tout droit sur 100 m. Tourner à gauche pour prendre un chemin empierré. Après quelques virages et une partie ombragée, le chemin débouche sur de vastes fougeraies. Continuer tout droit avec le sommet d’Erretzü en ligne de mire juste en face. Repérer l’itinéraire de montée bien visible sur le flanc gauche et le gros chêne près duquel il faut passer. Belle vue également sur le but de la randonnée : le sommet de la Madeleine. Monter pleine crête.
  2. Continuer pleine crête jusqu’au sommet secondaire (696 m). Vue saisissante à 360° sur le Massif du pic d’Anie et sur les montagnes du Béarn et de la Haute Soule. Faire demi-tour et à 50 m descendre à droite pour rejoindre une sente herbeuse en contre-bas de la crête au milieu des fougères. Le sentier passe en dessous du premier sommet pour redescendre jusqu’à un col herbeux : col de la Lozère. Remonter un mamelon puis descendre près des postes de tir au vol. Après la cabane, ignorer les pistes à droite et à gauche, filer tout droit dans l’herbe et rejoindre directement la route D 347.
  3. Sur la route de la Madeleine, à 50 m prendre un chemin sous les noisetiers et monter tout droit. Au premier croisement, continuer tout droit. Plus haut prendre à gauche et retrouver la petite route de la Madeleine. Suivre la route qui monte légèrement. Eviter un grand lacet en coupant à droite dans les pâturages. Rejoindre la route, traverser et couper à nouveau jusqu’à un grand plateau herbeux. Passer près d’un abreuvoir. Se diriger vers le sommet et monter directement par une petite sente bien marquée.
  4. Prendre la route et au premier virage, au niveau de la croix, la quitter pour descendre tout droit par une sente peu marquée. Traverser une piste et retrouver le sentier qui file bientôt à l’ombre des noisetiers avant de déboucher sur des fougeraies. Suivre les piquets de balisage et descendre jusqu’à une piste que l’on suit jusqu’à la ferme Etxebestea. Ne pas s’avancer entre les bâtiments mais prendre de suite à droite un petit sentier qui rejoint la route. Suivre la route. Passer à la croix de Begi Uthürri et continuer jusqu'au petit pont près du cimetière.
  5. Se diriger vers le centre ville en remontant la côte, par la D918. Suivre la rue principale jusqu'à la place puis continuer jusqu'au parking près de la salle des sports.

Informations touristiques complémentaires :

https://resa.tourisme64.com/itineraire/TARDETS-SORHOLUS/ITIAQU064V5AZJR2-La-Madeleine-/-Maidalena

  • Départ : Tardets-sorholus
  • Arrivée : Tardets-sorholus
  • Communes traversées : TARDETS-SORHOLUS, MONTORY, BARCUS et TROIS-VILLES

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Office de Tourisme Pays Basque

https://www.en-pays-basque.fr/


En savoir plus


Source

Bureau d'Accueil Touristique de Tardets - Office de Tourisme Pays Basque

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :