La Scandibérique au Pays basque
>>
Accueil
>
Vélo
>
La Scandibérique au Pays basque
URT

La Scandibérique au Pays basque

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Les 8 patrimoines à découvrir
Point de vue

Les montagnes

A mi-étape, deux ascensions successives en amont du village de Came et les cuisses sont soudain douloureuses. Au sommet de la colline des Cinq Cantons, l'effort est largement récompensé par un large points de vue sur les Pyrénées, des montagnes basques aux sommets béarnais. Deux stars se détachent, le pic d'Anie et le pic d'Orhy.
lire la suite
Petit patrimoine

Labastide Villefranche

Ce village de 350 âmes est le descendant d'une bastide fondée en 1292 en lisière de la ligne de défense de la Gascogne sous domination anglaise. La tour médiévale de Gaston Fébus, à deux pas de la mairie, est l'unique témoin des fortifications de cette époque médiévale. Les autres atouts patrimoniaux de la commune sont les vestiges de la chapelle d'Ordios, qui accueillit dès 1150 les pèlerins en marche vers Saint-Jacques-de-Compostelle, ou encore l'imposant château Bijou (XVIIIe siècle, remanié au XXe).
lire la suite
Petit patrimoine

Croix de Galtzetaburu

Au moment de quitter la vallée de la Bidouze, un petit col routier marque l'entrée dans le pays de Garazi, à une douzaine de kilomètres de la promise Saint-Jean-Pied-de-Port. Au moment de reprendre votre souffle, remarquez sur votre droite une croix en pierre très ancienne (datée de 1714), avec Christ naïf en relief, classée aux Monuments Historiques.
lire la suite
Petit patrimoine

La Croix de Carrefour

Sur la place de Saint-Jean-le-Vieux, cette croix du XVIIe siècle se trouve sur le passage des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Le carrefour, dans de nombreuses symboliques, évoque un choix pour lequel il est facile de se tromper de direction, donc de tomber sous la domination des puissances maléfiques. Comme symbole de délimitation de propriétés, on lui associe naturellement un besoin de protection. C'est aux carrefours que l'on donne ainsi un sacrifice aux Dieux, souvent des offrandes d'aliments. C'est aux carrefours que les processions — dont le but est l'invocation de protection divines ou de saints — font naturellement des haltes.
lire la suite
Site culturel

Porte St-Jacques

Avec son arc en plein cintre dans la muraille médiévale qui enserre la vieille ville, la Porte Saint-Jacques voit passer chaque jour des centaines de pèlerins en marche vers les Ports de Cize et les chemins ibériques. Elle est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial par l'UNESCO en 1998.
lire la suite
Site culturel

Saint Jean Pied de Port

St Jean Pied de Port, cité fortifiée de renom, vous accueille au cœur de son enceinte médiévale. Laissez-vous séduire par le charme de la vieille ville en flânant dans les rues pavées de la rue de la citadelle et de la rue d’Espagne et en parcourant les abords de la citadelle.
lire la suite
Point de vue

Port d'Inaneta

Le Puerto de Ibañeta, ou col de Roncevaux en français, est une zone de passage déjà usitée depuis l'Antiquité par une voie romaine, sur la route entre Burdigala (Bordeaux) et Aztorga. Ce col est voisin des lieux restés incertains où se serait déroulée la célèbre bataille de Roncevaux. En 778, elle opposa les Vascons à l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne, commandée par le non-moins célèbre Roland. Un monolithe est dédié à cet illustre chevalier, et l'on peut aussi découvrir les ruines du tout premier ermitage-hospice dédié à l'accueil des voyageurs.
lire la suite
Patrimoine bâti

Roncevaux

Depuis le XIIe siècle, la collégiale royale de Roncevaux constitue une étape essentielle lors du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. La construction de cette institution hospitalière fut ordonnée par Alphonse Ier d'Aragon, roi d'Aragon et de Navarre. Un lieu de repos toujours apprécié par les voyageurs après le passage des cols d'altitude. Parmi les édifices à visiter, la chapelle Sancti Spiritus, de plan carré et voûtée sur croisée d'ogives, est le plus ancien bâtiment de Roncevaux, bâtie selon la légende sur la roche où Roland aurait brisé son épée Durandal après la défaite.
lire la suite

Profil altimétrique


Recommandations

Attention à la corniche basque :
Confrontée à l'érosion marine, la route de la corniche basque, entre Ciboure et Asporotsttipi, se voit rétrécie sur plusieurs longs passages. Conjuguée en saison avec une forte fréquentation routière, la route se révèle dangereuse pour les cyclistes. Nous déconseillons fortement aux cyclistes de la Vélodyssée et notamment aux familles, de l'emprunter et les encourageons à terminer leur périple à Saint-Jean-de-Luz.

Lieux de renseignement

AaDT Béarn - Pays Basque (64)

Caserne de la Nive 4 allée des Platanes, BAYONNE 64100

http://www.tourisme64.com

infos@tourisme64.com

En savoir plus