N°14 Barétous - Tête Sauvage
>>
Accueil
>
Pédestre
>
N°14 Barétous - Tête Sauvage
ARETTE

N°14 Barétous - Tête Sauvage

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
N°14 Barétous - Tête Sauvage
Cette randonnée n'est pas praticable pendant la saison hivernale à cause de la neige. Bienvenue au pays enchanté ! Au fil des paysages, les ambiances n’en finissent pas de changer. Au départ de la Pierre Saint-Martin, les estives sont bercées au tintement des clarines. Les anciens cayolars résistent au temps, et témoignent de la rudesse de la vie en montagne. Après la traversée du Col de la Pierre Saint-Martin, au sud, les pins et les tapis de fleurs colorent la vue avant les minérales Arres d’Anie. Un pied en Espagne, le regard se porte au loin avec une envie naissante d’aller y faire un tour ! Au fond, le Pic d’Anie trône fièrement et donne une impression d’inaccessibilité, protégé par les Arres. Le sentier passe à proximité du fameux gouffre de la Tête sauvage, qui relie la grotte de la Verna, 9 kilomètres et plus de 835 mètres de dénivelé plus bas!

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine bâti

    Refuge Jeandel

    Construit en 1963 à 1670m d’altitude, ce refuge domine la vallée et la station de sports d’hiver. Situé sur le tracé du GR 10 et le HRP, il fait partie des étapes incontournables. L’accueil y est chaleureux, et le panorama depuis la terrasse est parfait pour un rafraichissement après une randonnée.
  • Site naturel

    L'accenteur Alpin

    Les lapiaz de la Pierre représentent l’habitat idéal pour ce passereau montagnard. Son plumage se fond dans l’environnement. Peu farouche, il n’est pas rare de les voir picorer les miettes laissées par les skieurs.
  • Site naturel

    Les Arres d'Anie

    Ce plateau calcaire caractérisé par des fissures (lapiaz), subit l’érosion et notamment de l’eau par son action chimique. Il en résulte une surface hérissée, et un sous-sol comprenant un réseau de rivières et gouffres impressionnant.
  • Site naturel

    La Tête Sauvage

    Le massif calcaire de la Pierre, avec ses 140 km2 est exceptionnel. Il comprend 420 km de galeries. L’entrée de la tête sauvage fait partie des 11 accès au gouffre de la Pierre. C’est en 1952, que l’on découvre qu’elle communique avec le réseau souterrain dont la fameuse grotte de la Verna.

Description

  1. En arrivant à la station de la Pierre St-Martin, tourner à droite au premier rond-point, et se garer au parking des camping-cars. Depuis le parking, prendre la piste à gauche et se diriger vers le téléski. Longer la remontée mécanique vers le refuge Jeandel (la terrasse tend les bras à l’arrivée). Après le refuge, prendre la sente herbeuse qui rejoint le col (citernes à droite). Redescendre sur la piste vers la gauche. Après le téléski, obliquer à droite, une trace rejoint la route. Traverser en prenant garde aux véhicules et cyclistes.
  2. Descendre sur la trace peu marquée, vers la droite, et retrouver un sentier. Après une sorte de canyon continuer tout droit sur un grand plateau. Remonter un torrent sec, et en sortir dès que possible pour contourner le petit sommet à gauche. Par temps de brouillard, la trace n’est pas évidente, bien suivre les balises. Passer un premier cayolar, et aller vers les cabanes de Caques. Aller au-dessus d’une cabane en bardeaux et bifurquer vers la droite. Marcher vers une piste et une fois atteinte, aller à gauche. Après les cabanes de bergers, atteindre le Col de la Pierre Saint-Martin par la droite. Traverser la route.
  3. Prendre au-dessus du parking le sentier qui s’élève et offre un panorama superbe. Une longue traversée en balcon, au milieu des estives parsemées de pins conduit dans un vallon. Avant le col, monter à droite la trace qui se fraye un passage entre les blocs. Poursuivre la traversée, côté Espagnol et au pied de l’Arlas, suivre le sentier de droite. Au Col de Pescamou, traverser le plateau Sud Sud-Ouest pour aller au Col de Boticotch (croix frontière 266).
  4. Poursuivre sur le sentier, après l’abri en métal, laisser la trace qui monte. A l’entrée des Arres, quitter la trace principale vers la gauche. Une sente bien marquée oscille sur les lapiaz. Attention toutefois par temps de brouillard de bien rester dessus ! Au niveau d’un Col herbeux (vestige métallique), aller à droite. Continuer jusqu’à un col, le fameux Boulevard des Pyrénées (piste de ski).
  5. Suivre la piste de gauche, et la quitter à droite lorsqu’on aperçoit une cabane au fond. Le sentier descend sur le plateau de Pescamou. Buter contre les falaises de calcaire et retrouver les balises du GR 10. La piste longe l’Arre Planère et ses pins à crochets. Obliquer à gauche vers les remontées mécaniques et suivre la piste la plus haute. Rester dessus et rejoindre le parking.

Informations touristiques complémentaires :

https://resa.tourisme64.com/itineraire/LA-PIERRE-SAINT-MARTIN/ITIAQU064V56LMY2-N°14-Barétous---Tête-Sauvage-

  • Départ : La pierre saint-martin
  • Arrivée : La pierre saint-martin
  • Communes traversées : ARETTE

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Office de Tourisme du Haut-Béarn

Allées du Comte de Tréville, OLORON SAINTE MARIE CEDEX 64401

http://www.pyrenees-bearnaises.com

oloron@pyrenees-bearnaises.com

05 59 39 98 00


En savoir plus


Source

Office de Tourisme du Haut-Béarn

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :