La Vélosud de Pau à Lourdes étape n°5
>>
Accueil
>
Vélo
>
La Vélosud de Pau à Lourdes étape n°5
PAU

La Vélosud de Pau à Lourdes étape n°5

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La "V 81" de Pau à Lourdes
De Pau à Lourdes, l'itinéraire continue à remonter le gave de Pau, du département des Pyrénées-Atlantiques aux portes des Hautes-Pyrénées, soit du Béarn à la Bigorre. La sortie de l'agglomération paloise est très confortable, car on commencera par flâner sur une dizaine de kilomètres champêtres en bord de fleuve, sur des chemins dédiés aux promenades pédestres et cyclistes. La plaine de Nay s'annonce alors. Maisons de villages aux murs de galets ronds, champs et petites rivières se succèdent, avec toujours le massif pyrénéen en point de mire. Il faudra prendre le temps de poser un instant son deux-roues pour visiter la bastide de Nay et ses atouts patrimoniaux, le village de Lestelle-Bétharram ou encore les remarquables grottes de Bétharram. Mais gardons un œil sur le timing, la route vers Lourdes est encore longue, il reste quelques bosses de piémont à franchir avant d'atteindre la cité

Les 29 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine bâti

    La Place Royale

    La place Royale s'impose comme le cœur de la vie urbaine dès sa construction au XVIIIe siècle, à l'heure où Pau devient une station de villégiature prisée, elle s'anime de spectacles dans le kiosque, par les terrasses des brasseries et des grands hôtels qui l'entourent, ou encore par les aller-venues des spectateurs se rendant au théâtre Saint-Louis, abrité dans l'hôtel de ville.
  • Patrimoine bâti

    Stade d'Eaux Vives

    Inauguré le 26 juin 2009 à l'occasion de la Coupe du monde Slalom canoë-kayak et sous l'impulsion du champion palois Tony Estanguet. Le circuit est accessible en kayak, rafting ou bien hydro-speed
  • Patrimoine bâti

    Le Pont d'Assat

    Le Pont d'Assat
  • Patrimoine bâti

    Femes avec linteaux sculptés

    Femes avec linteaux sculptés et portails
  • Patrimoine bâti

    Pont de Claracq

    Le pont de Claracq surplombe le gave de Pau à Nay.
  • Patrimoine bâti

    La minoterie

    La Minoterie est une ancienne friche industrielle. Cet ancien moulin tombé dans l’oubli durant quinze ans a été réhabilité en espace d'art contemporain où des œuvres y sont exposées toute l'année, à l'occasion d'expositions temporaires.
  • Patrimoine bâti

    Espace d'art contemporain : minoterie Nayart

    C'est en bordure du gave de Pau, dans le village de Nay entre Pau et Lourdes, que se situe cette ancienne friche industrielle : la Minoterie. Cet ancien moulin tombé dans l’oubli durant quinze ans a été réhabilité en espace d'art contemporain où des œuvres y sont exposées toute l'année, à l'occasion d'expositions temporaires. L'association Nayart présente dans ce lieu atypique des créations artistiques contemporaines : peintures, sculptures, photographies, céramiques... La Minoterie vit aussi au travers d'ateliers, de rencontres artistes/public, de conférences, de stages, de danse, de musique. Ce lieu renferme également une artothèque, formule idéale d'accès à l'art par un système de location d’œuvres. Ouverture du jeudi au dimanche après-midi.
  • Patrimoine bâti

    Passerelle de Baburet

    Construite en 1930 pour relancer l’exploitation des mines de fer de Baburet, la passerelle était un élément clef du chemin de fer, qui sur 22 km, reliait la mine à la gare de Coarraze-Nay. Du XVIème au XIXème siècles, le gisement de Baburet a alimenté plusieurs forges sur le Pays de Nay et la vallée d’Ossau. Leur fermeture en 1866 entraina celle de la mine. En 1930, pour répondre aux besoins de nouvelles usines établies dans toute la France, la mine est rouverte et le chemin de fer construit. Après fermeture définitive de la mine en 1962, la voie est démantelée. La passerelle de Baburet restaurée appartient désormais à la nouvelle ère des déplacements à faible impact sur le milieu.
  • Site culturel

    Les sanctuaires de Bétharram ainsi que le musée des Pères de Bétharram

    Lestelle-Bétharram était réputée pour être avant tout un lieu de pèlerinage antérieur à celui de Lourdes, ce qui explique la présence des sanctuaires et d'un calvaire. Depuis près de huit siècles, la Vierge est vénérée à Bétharram sous plusieurs noms bien populaires. En 1616, une grande croix plantée sur la colline tombe suite à une violente tempête et se relève dans une lumière éblouissante. 200 ans durant, les Sanctuaires s'appelleront Notre Dame du Calvaire. C’est dans ce lieu chargé d’histoire que vous serez accueilli pour découvrir ce patrimoine classé aux Monuments Historiques. Dans l’enceinte des sanctuaires, le musée du patrimoine des Pères de Bétharram, rassemble une collection hétéroclite d'objets. Inauguré en 1936, il vise à expliquer que la congrégation a un but missionnaire, en lien avec la première mission en Chine ; cette mission s'est entendue par la suite à d'autres pays
  • Patrimoine bâti

    L'église de la Vierge du Juncal d'Irun

    Un siècle aura été nécessaire à la construction de cette imposante église de style gothique (XVIe siècle). Avec sa façade en pierres de taille et ses influences basques, l'édifice doit son nom à l'apparition de la Vierge dans les joncs de l'estuaire vers l'an 1400. L'église devint ensuite une étape importante sur le chemin littoral vers Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Patrimoine bâti

    Le château de Gramont de Bidache (23,6 km)

    Édifiée au XIe siècle, la forteresse de Bidache appartient à la famille Gramont depuis le XIVe siècle. Le donjon circulaire est le témoin de l'époque médiévale, alors que le reste de l'édifice date d'une restauration des XVIe et XVIIe siècles après avoir été incendié par l'armée de Charles Quint en 1523.
  • Dégustation

    Cap e Tot

    Restaurant bistronomique et gastronomique réputé.
  • Site naturel

    Le Dolmen

    dolmen qui date du néolithique est connu sous le nom de Dolmen de BUZY dit Calhau-de-Teberno ou Calhauou de Taberne. C'est un des plus important du Béarn. On aime bien raconter que ce dolmen qui fut trouvé par hasard fut déplacé d'une quarantaine de mètres lors de la construction de la ligne de chemin de fer BUZY–LARUNS dans les années 1880 et on raconte que l'ingénieur des Ponts et Chaussées La Rivière l'inspecta avec beaucoup de soin et trouva 79 silex taillés, des morceaux de poterie, une meule à grains et des pièces en bois de renne. Autre sujet marquant fut le travail nécessaire pour le déplacer. Sa table la couvrant étant une pièce de 3,50 mètres sur 2,80 mètres et d'un poids de 15 tonnes. Ce dolmen est de nos jours classé(depuis 1889). Sa table est particulière, presque en forme de carapace de tortue. Elle est soutenue par plusieurs orthostates qui lui assurent sa stabilité.
  • Patrimoine bâti

    Cabanes de Cujalate et Laiterine

    En estives, les bergers occupent une cabane. Elle se trouve près d’un point d’eau. Les murs sont construits en pierres sèches, autrefois il n’y avait pas de toit, le berger devait louer une bâche au syndicat, propriétaire de la cabane. Plus tard, les toits mis en place étaient en plaques de schiste recouvertes parfois de mottes de terre. La cabane n’a pas de cheminée. Aujourd’hui beaucoup de ruines jalonnent les pâturages. Les cabanes encore utilisées se sont modernisées (murs en dur, toiture permanente, annexes confortables,…), d’autant qu’il faut répondre aux normes européennes notamment pour la fabrication du fromage. Cette modernisation a commencé dans les années d’après-guerre avec l’apparition de la tôle. Cependant, aujourd’hui encore un tiers des cabanes est considéré comme en moyen ou mauvais état. Pour être considéré en bon état, les cabanes doivent être équipées : en eau, en é
  • Site culturel

    Chasse au trésor

    Ce sentier est équipé en cache pour une chasse au trésor Géocaching. Scénario disponible à l'Office de Tourisme du Haut Béarn, bureau d'information de Bedous.
  • Site naturel

    Parcours pêche

    Le Lac de doazon est aménagé en parcours pêche. Le site est constitué de 2 retenues : un “pré-lac” de 10ha et un grand lac de 30ha où carnassiers et poissons blancs se côtoient. Le pré-lac offre un profil parfait pour la réalisation d’initiation pêche. Le grand lac présente les caractéristiques typiques de retenues collinaires. Les variations de niveau d’eau plus faibles que sur les autres plans d’eau permettent le développement des populations de perches et de brochets. De beaux spécimens sont capturés chaque année.
  • Patrimoine bâti

    Eglise de Labastide-Chalosse

    L'eglise Saint-Vincent de Labastide-Chalosse se situe sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. On peut y observer la fontaine romane et à proximité le cimetière bastide disparue de Pont-la-Reine ainsi que la coquille-balise à la bastide disparue.
  • Point de vue

    Vue sur la chaîne des Pyrénées

    Depuis la table d'orientation, vous apprécierez l'une des plus jolies vues panoramiques sur les montagnes du Pays de Nay.
  • Site naturel

    Parc National

    Ce tracé se situe dans le Parc National des Pyrénées. Normalement le VTT y est interdit, il est toléré sur le tracé décrit et uniquement sur ce tracé. Le Parc National s’étire sur 8000 hectares en haute vallée d’Ossau, en zone limite de la frontière espagnole. C'est le territoire privilégié de l’isard et de la marmotte. La flore y est exceptionnelle, les paysages et les lacs grandioses sont surplombés par le Pic du Midi d’Ossau… un espace naturel protégé sans barrières, ni clôture...
  • Dégustation

    Les vignobles du Jurançon

    Le vignoble de Jurançon (AOC) s’étant entre les Gaves d’Oloron et Pau et les deux villes du même nom. Ce sont mille hectares de petit et gros manseng qui produisent 33000 hectolitres de vin blanc sec et moelleux. Les parcelles sont exposées au sud, face aux Pyrénées.
  • Patrimoine bâti

    Les arcades

    Galeries couvertes avec piliers et arcades.
  • Patrimoine bâti

    Tour de Peich

    Vestige de l'ancien château, Henri IV y aurait séjourné lors de ses passages vers Hagetmau où il allait retrouver la belle Corisande d'Andoins. Remarquez l'originalité du toit à bosse.
  • Petit patrimoine

    Sculpture

    Création originale de l'architecte Canet, évoquant le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle et ses difficultés.
  • Patrimoine bâti

    Gentilhommière

    Du XVIIIe siècle, ancienne gentilhommière restaurée par la commune : double toits à tuiles picon et lucarnes en maçonnerie, pavillons aux extrémité. Ancienne demeure des juges de la Vicomté de Louvigny.
  • Patrimoine bâti

    Eglise sainte-Foy de Morlaàs

    Bâtie vers 1080, par Centulle V alors Vicomte de Béarn, l’église sainte-Foy et son portail occidental sont un formidable témoignage du passé glorieux de cette ancienne capitale du Béarn.
  • Petit patrimoine

    la gare

    Les anciens racontent que de retour de la foire de Pau, dans la côte très pentue de Morlaàs, les usagers devaient descendre de leur wagon pour alléger la charge !
  • Patrimoine bâti

    l'hôtel de ville

    Autrefois salle du juge de paix, école ou encore halle aux grains, ce très beau bâtiment conserve toujours son clocheton qui servit à sonner l'heure de fermeture des auberges et cafés, nombreux à Morlaàs.
  • Petit patrimoine

    Les arènes

    En 1978, c'est par un réseau de fortes amitiés qu'avaient été rachetées, pour les remonter à Morlanne, les arènes en bois de Vielle Tursan dans les Landes. Elles ont eu droit a un grand coup de projecteur et ont été remises à neuf par une vingtaine de morlannais. On les appelle la Cendrillon béarnaise de la course landaise.
  • Petit patrimoine

    Le lutrin

    A l'intérieur de l'église, mobilier classé du 17è siècle avec notamment le lutrin, la chaire et le confessionnal.

Description

  1. Tournant le dos à l'office de Tourisme et la mairie de Pau, longer la place Royale jusqu'à atteindre le boulevard des Pyrénées (point de vue). De la gare supérieure du funiculaire, sous le boulevard des Pyrénées, descendre à gauche une allée piétonne et vélos dans un parc, pour rejoindre, en un lacet sous les palmiers, le rond-point de la gare (point d'eau à la gare inférieure du funiculaire). Face à la gare de Pau, suivre le boulevard vers la gauche, direction « Bizanos ». Emprunter ensuite le deuxième pont à droite (1,05 km), en direction du stade d'eaux vives (avenue Léon Heid) ; à la sortie du pont, une allée empierrée longe la route par la gauche (ancien quartier industriel – traverser une voie ferrée). Au carrefour en T, tourner à droite pour entrer dans le complexe sportif du stade d'eaux vives (1,85 km). Sortir du SEVPP par une allée empierrée qui longe le gave de Pau, conclue par une passerelle imposante qui vous permettra de changer de rive. A la sortie de la passerelle (2,55 km), rive gauche du gave de Pau (terrains de sports de Gélos), on retrouve l'itinéraire officiel de la V81 : continuer à gauche sur l'allée boisée, pour remonter le cours du gave sur environ 8 km. Après un premier pont métallique, à l'intersection en Y, choisir le sentier de gauche pour rester auprès du gave. Près d'un seuil (3,6 km), laisser un premier passage sous un pont routier et poursuivre tout droit sur le chemin de berge. Après une incursion boisée, le chemin passe sous le second pont routier (3,97 km) et parvient à une intersection en T (stade) : poursuivre vers la gauche. Parvenus dans un bosquet de platanes (4,65 km), veiller à bien tourner à gauche en suivant le balisage VTT n°5 et 6. Après le petit pont, l'itinéraire se prolonge en forêt. Étroit, sinueux et ludique dans la végétation, le chemin s'élargit à hauteur des terrains de sport d'Uzos et parcourt la saligue. A une intersection de chemins (7,2 km), continuer à droite le long du complexe sportif de Rontignon sur 150 m, puis emprunter le chemin de gauche à la seconde intersection (laisser ensuite un chemin clôturé à gauche pour continuer tout droit). Intersection à l'angle d'un pré (8,7 km) : choisir le deuxième chemin à gauche (bloc rocheux et panneau d'interdiction aux véhicules motorisés) pour continuer entre berges et terrains de sport de Narcastet. L'allée empierrée épouse ensuite la courbure du gave jusqu'à se rapprocher du pont d'Assat (D437). En débouchant sur la D 437 (10,4 km), laisser à gauche le pont d'Assat et longer la route vers la droite et un giratoire. Faire prudemment le tour du rond-point pour suivre à gauche la D 37 en direction de « Baliros » et « Nay » sur près de 2 km, pour entrer progressivement dans Baliros.
  2. Passée l'aire de loisirs de Baliros (12,3 km), juste après le pont sur le Luz, tourner à gauche vers un parking (panneau d'information V81). De cette placette, aller à droite et aussitôt à gauche, rue Saint-Vincent, en suivant désormais le balisage de la V81. 100 m plus loin, continuer à droite. A hauteur de l'église de Baliros, continuer tout droit chemin (goudronné) de Larroundade. Il sort du village et traverse des champs avec vue sur les Pyrénées. Près d'une ruine (14,1 km), rouler à droite sur 50 m puis tourner vite à gauche. 200 m après, parvenir à l'intersection de la Croix de Pardies : allez à droite entre les maisons sur 100 m, puis virer à nouveau à gauche entre les murs de galets. Au carrefour en croix suivant (15,35 km), sur la commune de Saint-Abit, couper la rue du Gave et continuer tout droit sur la voie secondaire goudronnée. A l'entrée de Arros-de-Nay (16,2 km), empruntez la rue en face au premier carrefour et, 150 m après, bifurquer à gauche pour suivre la rue de Cardède. La route sort du village en longeant le cimetière par la gauche puis descend progressivement vers le lit du gave de Pau. Dans la descente (17,15 km), tourner à droite juste avant de franchir un pont sur le ruisseau de l'Escourre sur une voie cyclable qui frôle tout de suite les ruines du moulin d'Espalungue et une tour-pigeonnier. La piste cyclable débouche plus loin dans un lotissement de Bourdettes. Au carrefour en T (17,95 km), emprunter la rue vers la gauche. 750 m plus loin, après avoir franchi un canal (pont), continuer tout droit sur la voie goudronnée. Après la station d'épuration, on retrouve le gave de Pau, que l'on remonte vers la droite. Très vite, une passerelle (19,4 km) offre l'opportunité de rejoindre la base de loisirs de Baudreix (aire de pique-nique, camping, baignade, restaurant), à environ 500 m en aller et retour sur la berge opposée. Après une pause éventuelle, poursuivre tout droit sur la rive gauche du gave de Pau. L'aménagement de voie cyclable se termine à hauteur de la commune de Mirepeix ; il est relayé par un sentier agréable sur digue, entre un canal et le gave, et permet d'entrer progressivement dans Nay. Rester au bord du gave jusqu'à trouver, juste avant le pont routier à arcades, une rampe goudronnée qui monte vers la ville.
  3. Près du centre-ville de Nay (22,25 km – place de la mairie à droite, office de Tourisme à 200 m en face), passer à gauche sur le pont de Claracq. Sur la rive opposée du gave (garage Peugeot), tourner deux fois de suite à droite pour suivre une ruelle, prolongée par une voie réservée aux cyclistes au-delà du skate-park. A hauteur d'une centrale électrique et du centre d'art contemporain La Minoterie (23,15 km), virer à gauche (pont) pour rouler dans une rue en sens interdit. A sa sortie, emprunter à droite une route sans issue. Aux dernières maisons, prolonger en face sur une nouvelle piste cyclable. A l'intersection de pistes en T (23,95 km), bifurquer à droite en direction de « Lourdes » pour franchir à nouveau le gave sur un bel ouvrage restauré, le pont de Baburet (24,3 km). Après une incursion d'un kilomètre en forêt communale d'Igon, l'itinéraire se prolonge à angle droit à gauche sur une route de campagne. Au bas d'une légère descente, au carrefour en T entre les maisons, poursuivre à droite. Tourner ensuite à gauche pour passer le pont sur l'Ouzom (26 km) et 150 m plus loin (vieux lavoir et second pont), virer cette fois à droite rue du Martinet, bientôt prolongée en face par la rue du Général De Gaulle. Au niveau de la salle des fêtes, aller à gauche et aussitôt à droite pour monter vers une route plus passante (panneau d'entrée d'Igon), que l'on suit vers la droite. Dans une courbe de la route (27,8 km), à l'angle d'un parc de platanes, bifurquer à gauche sur une nouvelle portion de voie verte. Couper ensuite prudemment la D 35 et rouler tout droit sur une voie goudronnée secondaire, bientôt nommée chemin Esmoule à l'approche de Lestelle-Bétharram (garder toujours en face la voie principale). Au carrefour en Y à l'entrée de Lestelle (30,95 km – croix centrale), suivre à droite la rue Maréchal Leclerc. 100 m après, couper la rue Barthou et continuer tout droit, le temps de choisir la deuxième rue à gauche pour rallier la place principale de Lestelle-Bétharram, la place Saint-Jean (31,25 km). Continuer à droite rue Peyrounat et, au bout, longer prudemment la D 937 vers la droite. Aux sanctuaires de Lestelle-Bétharram (31,85 km), rester à droite sur une voie parallèle secondaire pour longer les bâtiments des sanctuaires. Au niveau du collège-lycée, laisser le vieux pont à gauche et la route d'Asson à droite pour continuer tout droit sur une route secondaire. La rue est prolongée par une voie dédiée aux usagers non motorisés, en bordure du gave. Après un passage entre des murets de galets, on retrouve une voie ouverte à la circulation (33,5 km) : rouler tout droit en bordure de la D 526 (restaurant le Vieux Logis). Au carrefour en T au pied de la colline des grottes (34,55 km), point de sortie du département des Pyrénées-Atlantiques (fin provisoire du balisage V81), longer la route vers la gauche (D 152) pour trouver, à 350 m, la voie d'accès à l'accueil des grottes de Bétharram.
  4. De l'intersection située au pied de l'accueil des grottes de Bétharram (34,9 km), poursuivre tout droit en bordure de la D 152, nommée chemin Léon Ross ou chemin des Grottes. La route longe le gave de Pau. Au carrefour du Bout du Pont (quartier de Saint-Pé-de-Bigorre), sans franchir le pont (37 km), choisir en face la rue qui remonte dans le quartier, fléchée « monastère ». Passer près du lavoir restauré (eau potable) de Généres et, à l'intersection en Y qui suit, suivre à gauche le chemin (goudronné) de Lengous, direction « ferme Cacha ». Prendre encore à gauche à l'intersection suivante. En bout de route (38,3 km), continuer en face sur un sentier presque horizontal en sous-bois, en balcon sur le gave de Pau (boueux après les pluies). Un chemin prend le relais dans la forêt et descend au lavoir de Rieulhès ; passer sur le pont et remonter sur l'autre rive jusqu'au hameau de Rieulhès (39,5 km – eau potable, église). Prendre la route à droite, balisée en rouge et blanc et, 250 m plus loin, au carrefour de la vierge, opter pour la route de gauche. Rester désormais sur cette route en pied de coteau, qui ondule sur le piémont haut-pyrénéen. Entrer ainsi par une descente dans le bois de Subercarrère (42 km) également appelé bois de Lourdes. Rouler toujours tout droit. Au carrefour de l'entrée principale du bois de Lourdes (44,8 km), aller encore en face. Au carrefour avec la D 13 (45,25 km - camping la Forêt), descendre la route vers la gauche. En bas, à l'intersection de la grotte du Loup, emprunter à droite la route de la Forêt. Elle reste en balcon au-dessus du gave et découvre l'entrée sud des Sanctuaires de Lourdes (47 km) : continuer en descente vers les boutiques. Choisir alors la deuxième rue à droite, rue Bernadette Soubirous, entre les innombrables échoppes. Passer un pont sur le gave de Pau (47,4 km) puis tourner aussitôt à droite en direction de « Argelès-Gazost ». Longer le gave au pied des grands hôtels. Au carrefour de l'hôtel Alba, continuer à suivre le boulevard vers la gauche, le long de l'esplanade du Paradis (grand parking). Au carrefour en Y (48,15 km), remonter sur le boulevard à gauche ; on quitte alors définitivement le gave de Pau. Dans la montée, au carrefour en croix, garder en face le boulevard des Gaves et la direction « lycée professionnel », puis celle du « centre-ville » à l'intersection qui suit (rue Edmond Michelet). Après l'école de musique, atteindre un carrefour important (48,8 km - prudence), traversé par la voie verte des Gaves (accès potentiel à la vallée des Gaves vers la droite). Pour continuer sur la V81, longer le boulevard vers la gauche (avenue Foch direction « centre-ville ») pour passer bientôt devant la mairie, les halles de Lourdes et, après la place Peyramale, rejoindre l'esplanade de l'office de Tourisme de Lourdes. Gare SNCF à 500 m, tout droit jusqu'au rond-point puis première à droite.

Informations touristiques complémentaires :

https://resa.tourisme64.com/itineraire/PAU/ITIAQU064V599G1E-La-Vélosud-de-Pau-à-Lourdes

  • Départ : Pau
  • Arrivée : Lourdes
  • Communes traversées : PAU, BIZANOS, MAZERES-LEZONS, GELOS, UZOS, ARESSY, RONTIGNON, MEILLON, NARCASTET, ASSAT, BALIROS, PARDIES-PIETAT, SAINT-ABIT, ARROS-DE-NAY, BOURDETTES, BAUDREIX, MIREPEIX, NAY, IGON, LESTELLE-BETHARRAM et MONTAUT

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

ADT64 Béarn - Pays Basque

Caserne de la Nive 4 allée des Platanes , BAYONNE 64100

http://www.tourisme64.com

infos@tourisme64.com


En savoir plus


Source

Agence Départementale du Tourisme 64 - Béarn Pays basque

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :