GR 782 De Pau au Lac de Lourdes
>>
Accueil
>
Pédestre
>
GR 782 De Pau au Lac de Lourdes
PAU

GR 782 De Pau au Lac de Lourdes

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le chemin Henri IV
Ce chemin popularisé par le bon roi Henri est marqué de vestiges protohistoriques. A ces époques, le passage était plus stable et sûr, le long de ligne de collines de galets et de moraines que dans les bas fonds marécageux.

Les 21 patrimoines à découvrir
Point de vue

Retour sur le boulevard des Pyrénées

Ce boulevard, bordé de superbes édifices, surplombe toute une série de jardins. Il débute par les jardins Renaissance du Château de Pau, s'ensuivent les jardins contemporains du Conseil Départemental, la Palmeraie sous le passage du funiculaire, pour finir par le Parc Beaumont. La rambarde du boulevard est équipée de plaques indiquant le nom des pics qui vous font face : visez le paratonnerre de l'usine des tramways en contrebas avec l'encoche faite dans la fonte et identifiez les pics pyrénéens.
lire la suite
Site culturel

Le Musée des Beaux-Arts

Le musée des Beaux-Arts offre une très belle collection diverse et variée des écoles flamandes, hollandaises, italiennes, espagnoles et françaises du XVème au XXème siècle. C'est l'un des plus grands musées d'Aquitaine de par ses collections. Situé en centre-ville à proximité du Parc Beaumont et du Boulevard des Pyrénées, il occupe un bâtiment des années 30 aux lignes sobres. La variété et la qualité de sa collection le placent parmi les grands musées aquitains. Fondé en 1864 à l’initiative de la Société des Amis des Arts, il s’est en effet enrichi progressivement grâce à des legs, des achats de la ville et des dépôts de l’État.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Palais Beaumont - Centre de congrès et le parc Beaumont

Le Palais Beaumont, centre des congrès, abrite aussi un casino. Ses deux campaniles sont les héritages du Palais d'Hiver construit en 1900. La villa Beaumont et son parc ont été achetés par la municipalité paloise en 1876 à la comtesse de Noailles. L'ancien jardin privé fut alors aménagé en parc public par Henri Martinet, à la fin du XIXème siècle. Bucolique, le jardin pyrénéen est quant à lui une création des années 1930 du paysagiste Louis Descorges qui dessine un nouveau projet : sa traversée vous amènera dans le Théâtre de verdure qui accueille une programmation riche et gratuite de concerts tout au long de l'été.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Palais Beaumont

Le Palais Beaumont, centre des congrès, abrite aussi un casino. Ses deux campaniles sont les héritages du Palais d'Hiver construit en 1900. Témoin des fastes de la vie mondaine du début du XXème siècle, le Palais Beaumont, Centre de Congrès, est situé au cœur d'un parc verdoyant. En terrasse ou en congrès, visiteur ou professionnel, profitez du charme d'un palais aux équipements de qualité.
lire la suite
Patrimoine bâti

Les villas anglaises

Au cours du 19ème siècle et jusqu'au début du 20ème siècle, Pau séduit les touristes étrangers par son climat agréable, son panorama et sa situation au pied des Pyrénées. De nombreuses et somptueuses demeures de villégiature sont construites par des familles fortunées (anglaises et américaines), aux abords du Parc Beaumont et de l'avenue Trespoey. Entourées de grands parcs et d'arbres remarquables, ces riches habitations s'orientent au sud, face à la chaîne des Pyrénées.
lire la suite
Patrimoine bâti

Les villas anglaises et leurs parcs

C’est au début du XIXe siècle que Pau se fit anglaise. Au tournant des guerres napoléoniennes, il suffit du passage des troupes de Wellington pour laisser à la ville le plus vieux golf du continent en 1856 et du grand bal donné au château en l’honneur de celui-ci pour “lancer” la tranquille cité béarnaise. Puis le médecin, Alexander Taylor, d’origine écossaise, assure la renommée de son climat. Les riches étrangers tombent amoureux de Pau. Les Anglais donnent le ton. La ville se couvre de villas aux parcs somptueux. La première Guerre mondiale sonne le glas de la villégiature. Finis la vie mondaine et oisive, les bals et les chasses à courre. Mais les villas paloises témoignent encore de la splendeur passée de cette vie de privilégiés, même si une grande partie d’entre elles ont vu leurs parcs diminués ou lotis.
lire la suite
Site naturel

Parc du Château de Franqueville

Splendide parc arboré de 3,3 hectares, surplombant le Gave de Pau et faisant avec son château majestueusement face aux Pyrénées ainsi qu'aux coteaux du Jurançon, le parc du Château de Franqueville à Bizanos est le lieu idéal pour des balades en famille. Il est également le point de départ du célèbre chemin Henri IV qui permet de relier Pau à Lourdes en parcourant environ 35 kilomètres.
lire la suite
Patrimoine bâti

Château de Franqueville

Le Château de Franqueville est le 3ème construit sur la commune de Bizanos. Les deux précédents étaient des châteaux forts, édifiés au même endroit. La vue permettait de voir venir de loin les visiteurs se dirigeant vers Pau. Montagnard et botaniste émérite, Normand d'origine, le Comte Albert de Franqueville s'installe au château de Bizanos le 6 février 1854. Les bienfaits du climat béarnais vantés à cette époque, ainsi que sa passion pour les sommets pyrénéens avaient motivé ce choix. Il participera à la première ascension du Pic d'Aneto, point culminant des Pyrénées.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Pavillon des Arts

Visible depuis la rotonde du funiculaire. Ce bâtiment cultive le paradoxe d'être aussi monumental vu d'en bas, que discret vu d'en haut. « Maison des Bains » en 1831, l’établissement est racheté par la municipalité qui le transforme en casino, alors dénommé Pavillon du Midi jusqu’en 1899. C'est au début du XXème siècle que l'architecte Léopold Carlier imagine une enveloppe de béton armé qui cache la façade initiale et réussit une parfaite intégration au boulevard des Pyrénées.
lire la suite
Point de vue

Horizons palois

Promenade panoramique face à la chaîne des Pyrénées sur près de 2 kilomètres reliant les grilles du Château au Parc Beaumont et son Centre de Congrès. A partir des années 1820, Pau se découvre une vocation touristique de ville climatique en accueillant une clientèle de riches hivernants étrangers. L'arrivée du train en 1863 va la propulser au rang de destination de villégiature privilégiée pour la société mondaine venue de toute l'Europe. En 1872, le boulevard du Midi reliant le château à la place royale est achevé. En 1891, l'ingénieur Jean Charles Alphand crée une longue promenade. Sa caractéristique principale est que la plate-forme du boulevard repose pour une moitié sur le rebord du plateau de la falaise qui domine le Gave, et pour l'autre sur un viaduc porté par 49 piles. En 1900, la jonction des deux sections au sud de la place Royale achève l'ensemble.
lire la suite
Patrimoine bâti

La Place Royale

La place Royale s'impose comme le cœur de la vie urbaine dès sa construction au XVIIIe siècle, à l'heure où Pau devient une station de villégiature prisée, elle s'anime de spectacles dans le kiosque, par les terrasses des brasseries et des grands hôtels qui l'entourent, ou encore par les aller-venues des spectateurs se rendant au théâtre Saint-Louis, abrité dans l'hôtel de ville.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le funiculaire

Construite sur un éperon rocheux, la ville de Pau domine la plaine du Gave. En 1863, la gare, située en contrebas de la place Royale, accueille son premier train. Le chemin de fer achemine dès lors de nombreux voyageurs venus du monde entier. Encore fallait-il pouvoir rejoindre la Haute ville où se trouvaient les hôtels de luxe qui logeaient les hivernants... D'autant que la construction du boulevard des Pyrénées et l'inauguration du Palais d'hiver (actuel Palais Beaumont) en 1900 rendent indispensable une liaison plus directe entre la gare et ce nouveau cœur de la vie mondaine. Le 15 février 1908, l'appel de la corne de brume du pilote sonne le départ du premier voyage du funiculaire, permettant aux voyageurs descendus du train de relier la ville basse à la place Royale. La petite gare abrite alors le guichet où sont vendus les tickets à 10 centimes qui permettent de gravir sans effort.
lire la suite
Point de vue

Belvédère de Franqueville

Très beau point de vue sur le Palais Sorrento, appelé aussi Castet de l'Array ou parfois château de Mérillon. C'est un édifice datant du XIXᵉ siècle, construit à l’initiative de Joseph Mérillon, pour son épouse américaine, Cornélia Stewart-Clinch. Cette magnifique demeure est par ailleurs inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques tant pour son intérieur que pour son extérieur.
lire la suite
Patrimoine bâti

Église d'Aressy

Patrimoine bâti

La place Clemenceau

C'est au XVIIIème siècle qu'est aménagée ici la première place appelée alors Castellane, après la destruction de l'église Notre-Dame-des-morts. Au XIXème siècle, elle accueillera la Nouvelle Halle, offrant un espace plus vaste que la petite place Reine Marguerite. C'est seulement dans les années 1930 qu'elle s’impose comme un véritable centre de la vie urbaine avec la création du Palais des Pyrénées qui la borde au sud et propose depuis une perspective unique sur le pic du Gabizos et les montagnes.
lire la suite
Patrimoine bâti

Le Square Georges V

Bordant le boulevard des Pyrénées, le square George V et le boulevard d'Aragon sont une création majeure des années 1920-1930, reliant l'emblématique promenade au nouveau cœur de la ville qu'est la place Clemenceau. Sur la droite, le palais d'Aragon. Sur la gauche, le palace d'Ossau avec son style paquebot confèrent au square George V une ambiance singulière. Un peu plus loin, l'immeuble du n°14 bénéficie d'une implantation bien en vue sur le boulevard. Appelé par les Palois « Maison blanche » ou « Immeuble aux colonnes », il est imaginé par Henry Challe dans les années 1930 : il affiche une grande modernité non dénuée de classicisme, qui caractérise l'Art-déco à Pau, et un fronton sculpté par Vérez représentant un couple encadrant une fontaine de jouvence.
lire la suite
Petit patrimoine

Passerelle Henri IV

Site naturel

Hêtre centenaire

Hêtre centenaire
lire la suite
Site naturel

La Gabale

Petit ruisseau du Lagoin.
lire la suite
Site naturel

Lac de Sargailhouse

Lac de Sargailhouse à Coarraze
lire la suite
Point de vue

La vue sur les Pyrénées

La vue sur les Pyrénées
lire la suite

Description

  1. Monter en sous-bois par la route du château. Continuer tout droit (balisage bleu et blanc) par une allée, puis par une route en lisière. Passer deux carrefours, poursuivre la piste et franchir la Passerelle Henri IV enjambant la D938.

  2. Traverser la plaine et aborder la colline du Hameau d’Ousse par un zig-zag. Atteindre une voie piétonne avant le bas du Hameau.

  3. La suivre et croiser la D 215. Remonter en face et suivre un sentier contournant la colline du camp de César. Continuer en piste : passer les carrefours des bois d’Angaïs, de Beuste ; traverser la D 145 à droite et revenir à gauche 10 m après par le sentier montant dans le bois.

  4. Il se prolonge en piste, puis en route. Traverser la D936 et atteindre l’église de Saint Vincent par la D421 suivre à gauche la D 412 sur 1,3 km. Tourner à droite et monter en haut de côte, suivre à gauche une route secondaire. Gagner une piste s’enfonçant dans la Forêt de Mourle. Au 2ème embranchement, prendre à gauche une piste de terre, bifurquer une 2ème fois à gauche, puis à droite – la piste s’élargit et se hisse en lisière. Atteindre la Peyre Dusets.

  5. Continuer en descendant, croiser la D 3. Poursuivre en impasse se prolongeant par un sentier buttant sur la moraine, puis par une piste jusqu’à la Croix du Cerf.

  6. A droite de la grange, prendre le sentier ensuite bordé de murettes. Après une maison et une piste à droite, déboucher sur la maison Lagues. L’éviter par la droite par une route qui remonte. Traverser la dernière colline avant le Lac de Lourdes par un sentier à droite. Atteindre à gauche puis à droite la route menant à l’embarcadère ; un sentier herbeux au plus près le rejoint aussi.


Informations touristiques complémentaires :


https://resa.tourisme64.com/itineraire/Bizanos/ITIAQU064FS0000S-GR-782-De-Pau-au-Lac-de-Lourdes

Départ : Bizanos
Arrivée : Lourdes
Communes traversées : PAU, BIZANOS, IDRON, ARESSY, MEILLON, ASSAT, OUSSE, ARTIGUELOUTAN, BORDES, ANGAIS, NOUSTY, BOEIL-BEZING, GOMER, BEUSTE, LUCGARIER, LAGOS, BORDERES, HOURS, BENEJACQ, LABATMALE, SAINT-VINCENT

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

OT Pau

Place Royale, PAU 64000

http://www.tourismepau.com/

accueil@tourismepau.fr

05 59 27 27 08

En savoir plus

En savoir plus